Connect with us

Monde

Donald Trump gracie 73 personnes avant de quitter la Maison-Blanche

Published

on

Quelques heures avant la fin de son mandat et l’investiture de son successeur Joe Biden, Donald Trump a gracié 73 personnes dont son ancien conseiller Stephen Bannon dit Steve Bannon qui est accusé de détournement de fonds, a annoncé la Maison-Blanche ce 20 janvier.

66 ans, Steve Bannon était le conseiller de Donald Trump et le chef de la campagne présidentielle 2016 qui l’a porté au pouvoir. Mis en examen par un tribunal de l’état de New York, il était accusé d’avoir détourné des fonds destinés à la construction d’un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Alors qu’il risquait la prison ferme, la grâce présidentielle annulerait les charges contre lui, s’il est condamné.

“Le président Trump a accordé une grâce complète à Stephen Bannon. Les procureurs ont poursuivi M. Bannon pour des accusations de fraude découlant de son implication dans un projet politique. M. Bannon a été un leader important du mouvement conservateur et est connu pour son sens politique”, a indiqué le communiqué de la Maison Blanche.

Le président Donald Trump a commué les peines de 70 personnes, a ajouté la Maison Blanche qui a rendu la liste des 143 personnes concernées.

“Le président Donald J.Trump a accordé la grâce à 73 personnes et commué les peines de 70 personnes supplémentaires”, a-t-on annoncé.

Inauguration day

La fin du mandat présidentiel de Donald Trump a été marquée par un évènement tragique à savoir l’invasion du Capitole par ses partisans le 6 janvier date à laquelle devait être officialisée la victoire de Joe Biden. 5 personnes sont mortes lors des émeutes entre les forces de l’Ordre et les supporteurs du Président sortant. Donald Trump a été d’emblée pointé du doigt, ayant lancé un appel à ses partisans pour manifester contre l’officialisation de Joe Biden;

L’inauguration du président élu Joe Biden et de sa vice-présidente Kamala Harris aura lieu ce 20 janvier. Le 8 janvier, Donald Trump a annoncé sur Twitter qu’il ne sera pas présent, comme de coutume, pour son investiture.

 “À tous ceux qui ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration le 20 janvier”, a écrit le président sortant Donald Trump sur Twitter quelques heures avant la suspension définitive de son compte.

Avec AFP

Continue Reading
Advertisement
Comments