Connect with us

En continu

Dix ans requis contre un manifestant : “le procureur manifestait en première ligne de la manifestation de soutien au “Hirak””

Avatar

Published

on

Un esprit pour le moins “tartufe”. Le procureur de la République près la Cour d’Annaba qui a requis dix ans de prison à l’encontre de Nadir Ftissi, un manifestant arrêté “arbitrairement” lors de la manifestation du 5 juillet dont le seul tort est d’avoir brandi le drapeau Amazigh, a été aperçu dans les manifestations des magistrats ayant protesté contre le système et contre le cinquième mandat du désormais ex-président Bouteflika, affirment plusieurs sources médiatiques.

 

Il s’agit de Tarek Moualkia, un magistrat qui, selon le journal Liberté, était un “fervent  défenseur de l’Etat de droit et des libertés. Il était même en première ligne de la manifestation de soutien au “Hirak” et de la marche des magistrats et greffiers qui a eu lieu sur le perron de la Cour de justice de Annaba, le 12 mars dernier”.

Lundi passé, Me Hamaili Boubaker, avocat du manifestant avait dénoncé, lors de l’audience de plaidoirie, le comportement du procureur qui, pour lui, a touché au principe “de la légalité de lois”. “C’est de la délinquance judiciaire et non un délit de lois”, peste l’avocat de Ftissi Nadir

“Nous avons interrompu l’audience à cause du procureur de la République qui, piétinant les lois de la République, n’a pas cessé d’intervenir lors de la plaidoirie. Il faut savoir que le procureur n’a aucunement le droit d’intervenir ou de prendre la parole avant la fin de l’audience. Il faut respecter la défense. En tant qu’avocat, je ne cautionne pas cet agissement”, fulmine Me Hamaili ajoutant que ce procureur doit être poursuivi sur le volet pénal et professionnel.

Hier, le coordinateur de l’Istance de dialogue et de médiation, Karim Younes, a tiré à boulets rouges sur le procureur de Annaba. “Je n’ai peut-être pas le droit de commenter une position de la justice, mais c’est une mascarade au moment où nous tentons d’apaiser les esprits. Où vit ce procureur ? Si c’est une réponse du régime, je ne change pas mon discours, je condamne ce comportement qui ne permet pas d’apaiser le climat, qui sabote le processus de médiation”, a-t-il dit sur Radio M.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR