Connect with us

Politique

Dissolution du RAJ : le FFS dénonce un jugement « dangereux » et « sans précédent »

Published

on

© DR | le premier secrétaire du Front des forces socialistes, Youcef Aouchiche
Le premier secrétaire du Front des forces socialistes, Youcef Aouchiche © DR

Le parti du Front des Forces Socialistes a réagi à la décision de dissolution de l’association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) émise ce mardi par le tribunal administratif de Bir Mourad Rais. Par le biais d’un communiqué signé par son premier secrétaire Youcef Aouchiche, le FFS a dénoncé « fermement » un jugement « dangereux » et « sans précédent ».

« Cette procédure judiciaire inéquitable est sans précédent depuis l’avènement du pluralisme politique, associatif et médiatique sanctionné par la constitution de 1989 », a dénoncé le FFS.

Le parti a exprimé sa solidarité « absolue » avec le RAJ, tout en rappelant que « la pratique associative est un droit constitutionnellement garanti et qu’il est dangereux et inacceptable de compromettre ou de retirer ».

« Le FFS reste attaché au principe de l’organisation et du cadrage libres et indépendants de la société et estime qu’un changement pacifique et ordonné ne se produira que grâce à une société structurée et organisée », a indiqué le communiqué du parti.

« L’approche tout sécuritaire dans le traitement des affaires publiques et en l’utilisant comme la seule réponse aux aspirations populaires légitimes à la liberté, à la justice et à la dignité par un emploi excessif des services de sécurité, judiciaires et administratifs, nourrit des tendances extrémistes et menace la cohésion sociale de nos société et aggrave la crise multiforme à laquelle notre pays est confronté », a alerté le parti.

Le tribunal administratif de Bir Mourad Rais a décidé de dissoudre le RAJ ce mardi après une requête introduite en mai dernier contre l’association qui active depuis 1992.

« L’Association RAJ est un patrimoine populaire important car elle possède une lourde histoire de lutte pour la démocratie, les libertés et les droits de l’homme, depuis l’adoption du pluralisme dans notre pays. Elle a contribué de manière influente à faire briller la pensée de lutte pacifique de la jeunesse algérienne. Lui porter atteinte, c’est remettre en cause de façon injustifiable les luttes des femmes et des hommes algériens pour la démocratie et les libertés », a regretté le FFS.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR