Connect with us

Politique

DIRECT| Nouvelle journée de mobilisation malgré les intimidations

Published

on

© INTERLIGNES| 112e vendredi à la rue Didouche Mourad
© INTERLIGNES| 112e vendredi à la rue Didouche Mourad

Ce vendredi 7 mai marque la 116e marche dans le cadre du mouvement populaire enclenché il y a deux ans. Alors que la répression qui les cible s’accroît et que deux marches du mardi ont été consécutivement empêchées, les manifestants s’apprêtent à battre le pavé dans plusieurs wilayas pour réitérer leurs revendications.

17h20

La manifestation se poursuit à 1er mai. Une centaine de manifestants marche encore malgré la répression qui s’est abattue sur eux quelques minutes auparavant à Belouizdad.


16h40

Nos deux journalistes Bouzid Ichalalene et Meriem Nait Lounis ont été arrêtés par la police et agressés verbalement par un commissaire avant d’être relâchés quelques minutes plus tard.

16h30

Les forces de la sûreté interviennent pour disperser les manifestants. Ils procèdent à de nombreuses arrestations à Belouizdad.

16h25

A Alger, les manifestants poursuivent leur marche vers El Anasser (Ruisseau). Ils protestent contre les répressions policières. “L’état nous réprime mais nous restons pacifique. Vous allez tous partir, nous nous n’arrêterons pas”, chantonnent-ils.

16h00

Alger: les manifestants poursuivent leur marche jusqu’à Belouizdad. Ils son actuellement à El Hama et marchent vers El Anasser (Ruisseau) mais leur destination restent inconnue.

15h20

La marche se poursuit dans plusieurs wilayas dont la capitale, Bouira, Constantine, Annaba, Béjaia, Tizi-Ouzou et El Oued. Les manifestants rejettent les élections législatives du 12 juin et réclament à l’unanimité le départ du système, la libération des détenus et l’instauration d’un état de droit.

15h15

Alger: Les manifestants arrivant de Bab el Oued et la Casbah changent leur itinéraire. Au lieu de passer par la rue Pasteur pour rejoindre Didouche Mourad comme de coutume, les manifestants ont continué vers le boulevard Amirouche en allant au champs de manoeuvres . “C’est à nous de déterminer notre itinéraire. Ce n’est pas à la police de nous diriger”, a déclaré un manifestant au micro d’INTERLIGNES.


14h20

Alger: les manifestants affluent des quartiers de Bab el Oued et la Casbah et passent par Zighout Youcef et Asla Houcine. “A bas la mafia militaire”, “nous nous n’arrêterons pas”, scandent les manifestants.

14h15

Alger: la manifestation se poursuit à la rue Didouche Mourad en attendant l’arrivée des manifestants de Bab el Oued et la Casbah. A près d’un mois du rendez-vous électoral, les manifestants rejettent les élections législatives du 12 juin prochain en scandant, “Il n y aura pas de vote avec la bande”.

14h10

À Annaba, les citoyens sont restés fidèles au rendez-vous en ce 116e acte de mobilisation. Ils défilent en ces moments par centaines dans les rues de la wilaya pour réclamer un “état de droit”. Les manifestants dénoncent également la répression qui visent les manifestants. “A bas la police politique”, scandent-ils.

14h00

La manifestation a été lancée à Béjaia et Bouira. Regroupés par centaines, les manifestants défilent dans les deux wilayas depuis près d’une heure et scandent en faveur d’un “état civil et non militaire” et d’un “état de droit” et pour la libération des détenus d’opinion.


13h20

La marche a été lancée à Alger mais la connexion internet a été coupée. Les videos en direct ne passent pas sauf en cas de connexion à un VPN.



13h16

Tizi-Ouzou: la manifestation du 116e vendredi du mouvement populaire vient d’être lancée à la wilaya de Tizi-Ouzou. Une centaine de citoyens marchent déjà sur les lieux du rendez-vous en attendant l’affluence des autres manifestants. Ils défient le système en place en scandant “faites ce que vous voulez nous nous n’arrêterons pas”.



13h15

Alger: Un dispositif policier similaire à ceux des vendredis précédents est déployé à Alger centre en prévision de la marche d’aujourd’hui. La marche n’a pas encore été lancée.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR