Connect with us

Politique

DIRECT| le Hirak poursuit son chemin

Published

on

© DR | Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES

C’est le 117e vendredi du Hirak. Après avoir passé l’épreuve du jeûne, les algériens s’apprêtent à marcher, en ce deuxième jour de l’Aid el Fitr, pour un nouveau vendredi de mobilisation à Alger et dans d’autres wilayas du pays. Ce vendredi interviendra moins d’une semaine après le communiqué du ministère de l’Intérieur qui réclamait des déclarations pour la tenue des marches populaires et après plusieurs semaines de répression.

18h08

Les journalistes viennent d’être relâchés du commissariat du 3eme.

16h10

Selon l’activiste Zaki Hannache au moins 600 citoyens ont été arrêtés à travers le territoire national dont 300 à Alger. En moyenne, 15 manifestants ont été arrêtés dans chacune des wilayas suivantes: Tizi-Ouzou, Sétif, Oran, Mostaganem, Constantine, Bordj Bou Arriridj, Mila, Guelma, Khenchela, Tiaret, Tlemcen, Bouira, entre autres wilayas.

16h00

Une semaine après le communiqué du ministère de l’Intérieur qui réclamait des déclarations pour la tenue des marches populaires, les marches n’ont pas pu avoir lieu dans plusieurs wilayas notamment à la capitale où plusieurs arrestations ont été opérées.

15h50

Mostaganem: arrestation de l’ancienne détenue d’opinion Dalila Touat et d’autres manifestants, selon le CNLD.

15h44

Six journalistes dont notre correspondante Feriel Bouaziz ainsi que Lynda Abbou, Widad Laouedj, Farida Tayeb Cherrad, Sid Walinés ,Hakim Hammiche sont retenus devant le commissariat du 3ème à la place des martyrs pour vérification d’identité.

15h09

Arrestation du président du Rassemblement pour la Culture et la démocratie (RCD) Mohcine Belabbas et du secrétaire national à la communication Athmane Mazouz, a annoncé le parti sur Facebook. Ils sont retenus au niveau de la division de la police trolard (Dr Saadane).

15h12

Annaba: environ vingt personnes sont interpellées à la wilaya d’Annaba, selon le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD)

14h30

Plusieurs journalistes ont été arrêtés à Alger centre dont Khaled Drareni et la journaliste de Radio M Kenza Khatto. Tout regroupement est empêché.

14h15

Des journalistes sont bloqués depuis près d’une heure au niveau du boulevard Mohamed V et empêchés d’aller à Asla Houcine pour filmer l’arrivée des manifestants de Bab el Oued.

14h20

Les manifestants de Bab el Oued sont dispersés par la police et empêchés de lancer leur marche hebdomadaire.

14h00

Une dizaine d’arrestation a été opérée à la wilaya de Sétif, selon l’ancien détenu d’opinion Walid Kechida. Un important dispositif policier est aussi déployé, d’après la même source.

13h45

La police tente d’empêcher la marche à Alger centre en opérant plusieurs arrestations. Des journalistes sont maintenus sur le trottoir et empêchés de travailler.

13h32

Bouira: La marche a été réprimée par la police selon le journaliste Amar Fedjkhi qui signale plusieurs arrestations et des échauffourées avec les policiers.

13h30

La marche se déroule en ce moment à Béjaia. Les manifestants réclament le changement du système, un état de droit et la libération des détenus d’opinion, entre autres revendications.

13h23

La marche a débuté à la wilaya de Tizi-Ouzou malgré les opérations d’arrestations opérées avant son lancement. Selon le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) plusieurs arrestations ont été enregistrées ce vendredi matin à Tizi-Ouzou. Parmi les personnes interpellées figure l’ancienne détenu Samira Messouci, d’après la même source.

13h16

Début de la manifestation à Alger centre. Malgré la répression qui les vise depuis déjà quelques jours et les vagues d’arrestations qui s’opèrent, une centaine de citoyens sont regroupès. Cependant, coïncidant avec le deuxième jour de l’Aid, la foule est moins importante que d’habitude en ce 117e vendredi de mobilisation.



Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR