Connect with us

Politique

DIRECT| le 121e vendredi de mobilisation populaire

Published

on

© DR | Manifestation du Hirak à Alger

Le 121e vendredi de mobilisation populaire intervient à la veille des élections législatives prévues pour le samedi 12 juin. Si des manifestants ont pu marcher à Béjaia et à Tizi-Ouzou, la voix populaire reste étouffée dans de nombreuses wilayas notamment la capitale en raison de la répression policière qui a marqué les vendredis précédents.

17h30-Tizi-Ouzou

Un groupe d’avocats dont maître Nabila Smail et maître Mostefa Bouchachi viennent d’être libérés après avoir été arrêtés à la wilaya de Tizi-Ouzou et maintenus au commissariat central, selon le CNLD.

15h15

Des marches populaires ont lieu dans les wilayas de Sétif, Oum el Bouaghi et Boumerdes en plus des wilaya de Tizi-Ouzou et Béjaia. Les citoyens réclament “l’instauration d’un état de droit” et rejettent les élections législatives du 12 juin.

14h37

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) fait état des premières arrestations. Selon l’association de soutien, trois citoyens ont été arrêtés à Mostaganem dont l’ancienne détenue Dalilda Touat et un citoyen, à savoir Amine Aksa, a été arrêté el Harrach à Alger. De son coté, l’activiste Zaki Hannache rapporte l’arrestation de Sid Ahmed Medledj à Tlemcen.


14h20Tizi-Ouzou: Le mot d’ordre de ce 121e vendredi de mobilisation populaire à Tizi-Ouzou a été consacré au rejet de l’élection législatives prévue demain. “Je ne voterai pas contre mon pays”, “plus de 230 détenus dans les prisons et les opportunistes votent demain”, “Non aux élections”, peut-on lire sur les pancartes brandies tandis que le slogan “ulac el vote ulac” est scandé d’une seule voix.

14h00-Alger: A Alger la marche n’a pas eu lieu pour le quatrième vendredi consécutif après la terrible répression qui s’est abattue sur la capitale lors des dernières marches populaires. En ce vendredi 121e, le dispositif policier reste présent dans les rues d’Alger même s’il est allégé comparé aux vendredi précédents.


13h30- Béjaia: Le rejet des élections législatives du 12 juin se fait entendre à la wilaya de Béjaia, où des centaines de citoyens marchent à l’occasion du 121e vendredi de mobilisation populaire. “Makash intikhabat maa el isabat (il n y a pas de vote avec la bande), scandent les manifestants.






Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR