Suivez-nous

Politique

DIRECT l Tribunal de Sidi M’hamed : Procès des détenus du Hirak

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© DR |

Vingt manifestants arrêtés lors des marches populaires contre le pouvoir en place seront jugés, ce lundi, par le tribunal de Sidi M’hamed. Parmi les détenus figurent Ghimouz Akram, Abdelkader Toufik Bacha, Khiredine Benzine, Fazil Dechicha, Derouiche Alaa, Agouazi Mohamed, Azoug Arezki, Batlis Bakir, Bareche Hafid, Dahmani Nour Elhouda Yasmine.

Neuf autres personnes placées sous contrôle judiciaire devront également comparaître devant le juge dudit tribunal. Il s’agit en l’occurrence de Fatiha Belaifa, Razane Bouanane, Yakoub Ayad, Karim Belkacem, Zineddine Kacimi, Aala Ghimouz, Islam Ihaddadene, Ilyes Saradoudi et Djilali Amad.

Pour rappel, 28 manifestants arrêtés en possession de drapeau amazigh ont été condamnées le 11 et 12 novembre dernier à six mois de prison ferme et à des amendes de 20 000 à 30 000 DA.

15H15

Fin du procès.

15H10

Le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed a requis deux ans de prison ferme et une amende de 100 000 DA à l’encontre des prévenus. Le verdict sera rendu le 25 novembre prochain.

14H30

Les familles ainsi que les personnes présentes dans la salle scandent “Etat civil et pas militaire”, “Justice du téléphone et Gaid est devenu un Pharaon”.

14H26

Les avocats quittent la salle d’audience sous les applaudissements des personnes présentes lors de ce procès sous les cris de “merci les avocats”.

14H25

Le juge demande aux avocats s’ils vont tous boycotter la plaidoirie. Le collectif de la défense à répondu “OUI” en entonnant l’hymne national.

14H23

“On ne vous (juge) pas personnellement mais on boycotte l’appareil judiciaire car nous constatons aujourd’hui que les verdicts diffèrent d’un tribunal à un autre. Le tribunal de Sidi M’hamed est une exception”, a dit le collectif d’avocat au juge.

14H22

Le bâtonnier de Béjaia dit au président du tribunal de Sidi M’hamed : “Nous sommes la voix du peuple et nous avons décidé de l’accompagner. Monsieur le président, la Justice n’est plus assurée dans ce tribunal. Nous avons donc décidé de boycotter cette plaidoirie“.

14H20

Le bâtonnier de Béjaia prend la parole au nom du collectif de la défense.

14H00

Début de l’audience. Les détenus comparaissent en ce moment même devant le juge du tribunal de Sidi M’hamed

13H55

Les avocats décident de boycotter le procès des détenus du Hirak.

12H18

Forte présence des étudiants dans la salle d’audience en guise de soutien à leurs camarades maintenus en détention provisoire depuis plusieurs semaines.

12H10

Les manifestants rassemblés devant le tribunal de Sidi M’hamed réclament la libération des détenus du Hirak. “Libérez les détenus, ils n’ont pas vendu la cocaïne !”, crient à tue-tête les protestataires. 

12H00

Des dizaines de citoyens tiennent un rassemblement devant le tribunal de Sidi M’hamed en guise de soutien aux détenus du Hirak qui devraient être jugés ce lundi 18 novembre.

Crédit photo : Interlignes Algérie

11H15

Des avocats continuent à arriver au tribunal de Sidi M’hamed. Plus d’une quarantaine d’avocats sont sur place. On note également la présence de plusieurs personnalités politiques à savoir Ali Laskri, coordinateur de l’instance présidentielle du FFS, Ramdane-Youcef Taâzibt, député démissionnaire du PT et Fetta Sadat, député du RCD.

11H08

Le procès prévu initialement à 10h00 se déroulera finalement à 12h30. Les avocats ont demandé à ce que les affaires de droits communs soient traitées séparément des affaires liées au Hirak.

11H00

La salle d’audience est archi-comble. Les avocats ont du mal à y accéder vu le nombre important des personnes présentes pour le procès des vingt détenus.

10H30

Forte présence des familles des détenus et avocats au tribunal de Sidi M’hamed.

10H25

La défense est assurée par l’union nationale des barreaux d’Algérie, représentée par 4 bâtonnats régionaux (Tizi, Béjaia, Blida, Bouira et des représentants du barreau d’Alger)

10H20

Le collectif national des avocats des détenus d’opinion ont décidé de recourir à “la défense de rupture”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR