Connect with us

Politique

DIRECT l 34e vendredi: Le hirak à l’épreuve de la répression et de la contre-révolution

Les Algériens devront investir la rue pour le 34e vendredi de mobilisation populaire contre le pouvoir. Un vendredi qui sera assez particulier puisque il renseignera sur l’attitude que le hirak devra observer face aux manoeuvres répressives et aux opérations dissuasives du régime.

Avatar

Published

on

© INTERLIGNES | 32e vendredi de mobilisation devant la Grande Poste à Alger
© INTERLIGNES | 32e vendredi de mobilisation devant la Grande Poste à Alger

Ainsi, les Algériens qui ont manifesté durant plusieurs mois, savent qu’il est aujourd’hui impératif de maintenir le caractère pacifique de leur mobilisation surtout devant la provocation incessante du régime qui veut par tous les moyens essouffler le hirak et faire passer sa feuille de route contre la volonté de tous.

Mardi dernier, les étudiants qui devaient entamé leur marche hebdomadaire pour réitéré leurs revendications portées depuis plus de huit mois ont été violemment réprimés par les forces de sécurité notamment à Alger où des centaines de manifestants ont été embraqués dans les fourgons cellulaires de la police. Appuyés par la présence d’une centaine de manifestants de tous bord, les jeunes hirakistes ont tout de même improvisé un rassemblement devant la Fac centrale comme pour dire au pouvoir que ses manoeuvres n’ont pas eu d’effet dissuasifs sur leur engagement.

A travers la répression et les mesures d’intimidations que le pouvoir emploie contre les manifestants risque de saborder sa feuille de route. La répression de la manifestations des étudiants et les centaines d’arrestations opérées parmi les manifestants n’ont fait, et contrairement à ce qu’attendait les tenants du pouvoir que de renforcer la détermination des Algériens qui ont appeler à une grande mobilisation pour ce 34e vendredi.

16H30

Alger: déclaration de l’avocat Mustapha Bouchachi.

 

16H15

Mobilisation impressionnante à Oran. Des milliers de voix protestataires réclament la libération des détenus d’opinion. Les manifestants ont également réaffirmé leur rejet de la présidentielle.

16H10

Tsunami humain dans la ville de Tizi Ouzou à la fin de la prière hebdomadaire pour protester contre l’entêtement du pouvoir à vouloir à tout prix organiser l’élection rejetée par la quasi majorité des Algériens. Les marcheurs ont également réclamé la libération immédiate des détenus du Hirak.

Crédit photo: El Khabar

16H00

A Chlef, les manifestants rejettent le projet de loi sur les hydrocarbures estimant que l’adoption de celle-ci constitue un crime contre le pays.

15H40

Laghouat. Les manifestants réclament la libération des détenus du hirak et rejettent la présidentielle que le pouvoir veut imposer coûte que coûte et conte la volonté du peuple. “Mettez nous des menottes, il n’y aura pas de vote”, scandent les marcheurs.

15H30

Pour ce vendredi, outre les slogans hostiles au pouvoir et aux présidentielles, les manifestants à Tizi Ouzou et dans villes du pays dénoncent la nouvelle loi sur les hydrocarbures.

Crédit photo: TSA

15H25

Ain Defla: Les manifestants investissent la rue pour le 34e vendredi de mobilisation contre le pouvoir. “Pouvoir assassin”, “yel Gaid dégage”, scandent les marcheurs.

15H10

A oran comme dans les autres villes du pays, les manifestants rejettent le projet de loi sur les hydrocarbures que veut faire passer le gouvernement. “Qanoun El Mahrouqat à la poubelle (la loi sur les hydrocarbures à la poubelle) »,  scandent les manifestants.

15H00

“Les généraux à la poubelle et l’Algérie gagnera son indépendance”, scandent les milliers de voix contestataires à Alger.

14H51

L’avocat et militant des droits de l’homme, Mostefa Bouchachi participe comme chaque vendredi à la 34e marche contre le pouvoir en compagnie de l’épouse du militant politique Karim Tabbou.

Crédit photo: TSA

14H35

Les manifestants à Alger dénoncent la répression dont étaient victimes les étudiants lors du 33e mardi de mobilisation estudiantine. “Hagarin talaba, 3assassin el issaba”, scandent à tue-tête les marcheurs au boulevard Amirouche (Alger).

14H30

Alger est noire de monde. Des milliers de manifestants disent non aux élections présidentielles du 12 décembre et réclament la libération des détenus du hirak.

14H28

Oran : Les milliers de manifestants qui sillonnent les rues du centre-ville scandent “El Blad Bladna, ndirou rayna, makanch el vote (l’Algérie est notre pays, nous ferons ce que nous voulons, il n’y aura pas de vote)”.

14H20

Début de manifestation à Constantine. Les manifestants entament leur marche par le rejet de loi sur les hydrocarbures et la loi de finances 2020 considérant ces deux-là comme “un crime contre la Nation”, est-il écrit une pancarte brandie par les hirakistes.

14H18

Annaba: des centaines de manifestants dans la rue pour exprimer leur rejet du régime militaire scandant les slogans traditionnels contre le pouvoir en place et la présidentielle du 12 décembre.

14H05

A Alger, les manifestants expriment leur solidarité avec les détenus d’opinion incarcérés arbitrairement pour avoir revendiquer comme la quasi majorité des Algériens un Etat de droit.

Crédit photo: INTERLIGNES Média

14H00

Béjaia: Les milliers de manifestants dans la rue pour le 34e vendredi de mobilisation populaire réaffirment leur rejet de la présidentielle du 12 décembre prochain.

13H54

“Bye Bye Gaid Salah, cette année, il n’y aura pas de vote”, scandent les centaines de manifestants à la place Audin (Alger centre)

13H45

Les manifestants à Bouira ont entamé leur 34e marche contre le pouvoir en place.  la foule scande les traditionnels slogans conte les figures du pouvoir et au l’EM, ahmed Gaid Salah.

13H40

Début de la manifestation à Tizi Ouzou.

13H00

Imposante manifestation à Béjaia. Les manifestants entonnent des chants hostiles à la présidentielle er et demandent la libération des détenus du hirak.

12H45

Les manifestants continuent d’affluer au centre d’Alger. Outre les slogans contre les figures du système et la présidentielle du 12 décembre,  les marcheurs dénoncent la nouvelle loi de finances 2020 “la Loi de finances, crime terroriste”, scandent à gorges déployées les hirakistes.

12H27

Les manifestants réitèrent leur rejet de la présidentielle qui devrait avoir lieu le 12 décembre. “Dégage Gaid Salah! Cette année il n’y aura pas de vote”, scandent les marcheurs à la Rue Khelifa Boukhalfa (Alger centre)

12H22

Alger: Les premiers manifestants entament la marche scandant “emmenez tous en prison, le peuple ne s’arrêtera pas”.

11H10

Un impressionnant dispositif policier est déployé à Alger centre en prévision de la marche populaire contre le pouvoir.

10H45

L’association RAJ annonce qu’elle est toujours sans nouvelles de son président Abdelouahab Fersaoui arrêté hier après-midi par des hommes en civil devant le tribunal de Sidi M’hamed après un rassemblement en soutien aux détenus d’opinion.

10H00

Comme chaque vendredi l’accès à la Capitale est presque fermé.

 

Politique

Sabri Boukadoum dépêché au Mali

Meriem Nait Lounis

Published

on

© DR |

le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a été dépêché par le président Tebboun à Bamako ce dimanche, rapporte un communiqué du ministère dans affaires étrangères.

le communiqué précise que cette visite s’inscrit dans le cadre des “relations fraternelles, d’amitié et de coopération” qui relient les deux pays.

“le ministre aura une série d’entretiens avec plusieurs interlocuteurs maliens et internationaux sur la situation au Mali” ajoute la même source.

pour rappel, c’est la deuxième visite du ministre au Mali en l’espace de moins d’un mois après celle du 28 août.

Continue Reading

Politique

Un terroriste abattu à Jijel

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Un détachement de l’Armée Nationale Populaire (ANP) a abattu un terroriste, ce dimanche, lors d’une opération de fouille et de ratissage à la wilaya de Jijel, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale tout en précisant que l’opération est toujours en cours.

“Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée Nationale Populaire a abattu un (01) terroriste, ce matin du 20 septembre 2020, lors d’une opération de fouille et de ratissage à Oued Djendjen dans la localité d’Amssif à l’est de la commune de Taxena, wilaya de Jijel en 5e Région Militaire”, indique le communiqué.

“Cette opération, toujours en cours, a permis de récupérer un (01) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, deux (02) chargeurs garnis et d’autres objets”, précise le communiqué.

Continue Reading

Politique

Pluies orageuses sur plusieurs wilayas de l’Est

Meriem Nait Lounis

Published

on

L’office national de météorologie prévoit de fortes pluies accompagnées d’orages sur plusieures wilayas de l’Est du pays ce dimanche.

La même source précise que les wilayas concernées sont : Oum El Bouaghi, Batna, Sétif, Gualma, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Souk Ahras et Mila.

 La validité de ce bulletin s’étend de ce midi  jusqu’à 21h, tandis que la quantité de pluie estimée dépassera 25 mm.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR