Connect with us

Politique

Direct | Journée de vote très tendue

Aujourd’hui 12 décembre, c’est le jour J de l’élection présidentielle imposée par le gouvernement et le commandement militaire malgré le rejet de la rue. Hier 11 décembre, les Algériens sont sortis dans plusieurs wilayas pour rejeter ce scrutin qualifié de “honte”. Entre les pro élections et les opposants au vote, la journée s’annonce très tendue.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© INTERLIGNES | Manifestation du 11 décembre 2019 à Alger contre l'élection présidentielle
© INTERLIGNES | Manifestation du 11 décembre 2019 à Alger contre l'élection présidentielle

22H30

Mohamed Laagab, directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune annonce la victoire du candidat, au 1er tour avec 64% des voix

21H50

Abdelmadjid Tebboune annonce serait le vainqueur de cette élection, c’est ce qu’a rapporté le site d’information TSA citant la direction de campagne de ce dernier.

20H40

Tlemcen des citoyens ont tenu un rassemblement pour exiger la libération des personnes interpellées ce matin.

20H35

Des émeutes se déroulement à Belcourt entre les manifestants et les forces de l’ordre.

20H30

Tizi Ouzou les émeutes se poursuivent aux niveau du quartier les Genets entre les forces de sécurité et les manifestants.

19H00

Fermeture des bureaux de vote et début de l’opération de dépouillement .

18H45

Alger : les forces de l’ordre chassent violemment les manifestants, à la rue Hassiba Ben Bouali et au champs de Manoeuvre. Ils ont recours aux chasses-neige pour repousser la foule importante agglutinée sur ces deux axes.

18H05

La direction de campagne du candidat de Abdelmadjid Tebboune dénonce le recours à la violence par les partisans d’un autre candidat. La même source fait état du décès d’un représentant du candidat Tebboune dans un centre de vote, à El Bayadh, suite à l’agression de sa femme.

17H25

Tlemcen : plus de 50 personnes interpellées depuis ce matin et se trouvent toujours dans différents commissariats, selon le CNLD.

17H05

L’ANIE annonce un taux de participation de l’ordre de 33,06% à travers le territoire national.

17H00

Haïzer (Bouira) : des émeutes ont éclaté depuis ce matin, opposant les manifestants hostiles à l’élection présidentielle aux forces de sécurité. Nos sources font état d’un bilan de 250 blessés, parmi lesquelles trois personnes auraient perdu l’usage d’un oeil.

16H40

Jijel : les bureaux de vote sont assiégés par les manifestants anti-élection qui scandent “Ohh Ya Issaba, Djebtoulna Khemssa Dyaba (Ô la bande, vous nous avez ramené 5 loups)”.

16H35

Constantine : les manifestants continuent de sillonner les rues de l’antique Cirta pour exprimer leur rejet de l’élection présidentielle.

16H30

Mohamed Charfi, président de l’ANIE, anime une conférence de presse durant laquelle il communique le dernier taux de participation enregistré sur le territoire national.

15H43

La manifestation contre les élections présidentielles se poursuit à Alger. “Non à la présidentielle de la honte“, scandent les protestataires dont le nombre ne cesse de grossir.

15H33

Alger : tirs de gaz lacrymogènes à l’avenue Pasteur pour évacuer les manifestants agglutinés tout autour du bureau de vote (CEM Pasteur), rapportent des témoins sur place.

15H20

Alger : les manifestants brisent le cordon de sécurité mis en place par les policiers au niveau de la Grande Poste.

15H00

Grande Poste : les dizaines de milliers de manifestants poursuivent leur mobilisation contre l’élection présidentielle. Les rues d’Alger sont noires de monde et les manifestants ont clairement exprimé leur rejet de ce qu’ils qualifient de “mascarade électorale“.

14H35

Tizi Ouzou : des échauffourées ont lieu devant le siège de la wilaya, les forces de l’ordre utilisent des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

14H30

Tizi Ouzou : le centre des archives qui abrite tout ce qui est lié aux élections, aurait été incendié ce jeudi.

“Une fumée qui se dégage de l’intérieur de la cité administrative (wilaya) et ça parle du centre des archives qui abrite tout ce qui est lié aux élections, alors que les manifestants sont à l’extérieur on devine facilement que c’est les éléments de services qui ont incendié ce qu’il a été aperçu.
A l’instant , les forces anti émeutes utilisent des lacrymogènes et les camions chasse-neige, surnommés “moustaches”, pour réprimer les citoyens pacifiques”, signale Kaci Tansaout membre du CNLD.

14H12

Alger : le rejet de l’élection est sans ambages. “Makanch l’vot fel 3assima” (il n’y aura pas de vote dans la Capitale) scandent les dizaines de milliers de manifestants rassemblés à la Grande poste.

13H47

La place de la Grande poste est envahie par des milliers de manifestants hostiles à l’élection présidentielle.

13H45

Alger : les forces de l’ordre cèdent le passage devant la foule impressionnante des manifestants anti-élection. La marche se poursuit actuellement au Centre de la capitale et dans d’autres villes du pays.

13H13

Les habitants de la wilaya de Ghardaia manifestent contre l’élection présidentielle. Ils rejettent en bloc le scrutin.

13H00

Le président de l’ANIE, Mohamed Charfi ,signale un taux de participation au niveau national de 7,92% à 11 heures.

12H58

Bouira : la majorité de centres de vote sont fermés par la population. On signale des affrontements avec les forces de l’ordre qui ont usé de bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants. Ces derniers, de par leur nombre important, ont fini par prendre le dessus sur les services de sécurité qui semblent dépassés par les événements.

12H55

Bouira : le centre de vote du quartier Oued Hous dans le centre-ville saccagé selon des témoins sur place.

12H50

Alger est noire de monde. Des dizaines de milliers de manifestants battent le pavé pour dire non à la “mascarade électorale”.

12H36

Alger : les rues de la capitale sont envahies par des dizaines de milliers de manifestants qui ont manifesté leur rejet catégorique de cette élection.

12H25

A Bordj Bou Arreridj, la mobilisation populaire est de plus en plus importante. Des milliers de personnes ont investi la rue pour dire non à la présidentielle .

12H20

Grande mobilisation à Tizi Ouzou contre les élections présidentielles. Des milliers de citoyens envahissent les rues de la ville exprimant leur rejet sans condition de ce scrutin “de la honte”. “Gaid Salah dégage! imazighene“, scandent les protestataires.

12H10

Imposante manifestation à Jijel contre les élections.

12H00

Alger : la manifestation contre les élections prend de l’ampleur. Les manifestants rejettent en bloc le scrutin. Les forces anti émeute se retrouvent acculés par le nombre croissant des protestataires.

11H57

Les arrestations de manifestants se poursuivent à Alger-centre. “Plusieurs arrestations sans précédent actuellement à Alger. Les personnes arrêtées hier à Alger sont transférées vers les commissariats de Ben Aknoun, Draria et autres“, alerte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

11H54

Tsunami humain à Alger contre l’élection présidentielle. “Il n’y aura pas de vote avec la bande et on ne fera pas marche arrière“, scandent les dizaines de milliers de manifestants à Alger.

11H52

Manifestation grandiose à Skikda contre l’élection présidentielle. “makanch intikhabat m3a l’issabat“, scandent à gorges déployées les protestataires.

11H50

Des dizaines de milliers de manifestants dans le centre de la Capitale pour protester contre l’élection présidentielle. “ô bande on a dit u’il n’y aura pas de vote“, scandent comme un seul homme les protestataires.

11H45

ANIE : le taux de participation a atteint ce jeudi matin 11,63% à Lyon, Emirat (14%) et Tunis (15,81%).

11H44

90% des bureaux de vote sont ouverts, selon l’ANIE. 5% des bureaux ont connu des perturbations. Mohamed Charfi président de l’ANIE parle d’une “participation respectable” dans la plupart des villes. Dans certains bureaux, “l’affluence nous rappelle celle de la présidentielle 1995“, a-t-il indiqué.

11H40

Les membres de l’ANIE chassés par des citoyens à Tizi Ouzou.

11H25

Les manifestations anti-élection de plus en plus importantes dans plusieurs wilayas.

11H13

Un climat très tendu à Alger. Plusieurs interpellations ont été opérées dans le centre de la Capitale. Les CRS n’épargnent désormais personne. Selon notre journaliste sur place, un policier en civil a également été agressé par les forces de l’ordre.

10H50

Certains médias poursuivent leur opération de manipulation médiatique. La chaine El Bilad rapporte que le président déchu, Abdelaziz Bouteflika, a voté par procuration et diffuse une photo de sa carte de vote sur laquelle l’on voit clairement la date d’inscription (12 janvier 2017).

10H47

Imposante marche à la rue Didouche Mourad. Les manifestants réitèrent leur rejet de la “mascarade électorale”

10H45

Des citoyens de la commune de Bouzeguène, à l’est de Tizi Ouzou occupe la mairie sous un rythme musical en signe de rejet de l’élection présidentielle.

10H40

Tout en rejetant l’élection présidentielle, des citoyens dans la ville de Tizi Ouzou ont préféré voter pour les détenus d’opinion.

10H30

A Bordj Bou Arreridj, les bureaux de vote sont fermés.

10H10

La situation est très tendue à Alger centre. Les forces de l’ordre fortement déployés sur les lieux ont réprimé une manifestation anti-élection.

10H00

violents affrontements à Haizer (Béjaia) et aux abords de la route de la RN 5, rapportent des témoins sur place.

09H57

Biskra : une centaine de personnes manifestent contre l’élection présidentielle. Les protestataires scandent des slogans hostiles aux tenants du pouvoir.

09H40

La chaine El Bilad utilise la même séquence vidéo pour illustrer le vote dans deux wilaya. Le vice président de la Ligue Algérienne des Droits de L’homme (LADDH) dénonce “la manipulation médiatique’.

09H35
À Constantine, plusieurs manifestations dans le centre de la ville pour dire Non à la présidentielle.


09H30
À Beb Ezzouar, au centre Jorf 3, une quarantaine de personnes ont déjà voté selon un de nos journalistes.

09H25
À Bouira, aucun centre de vote n’est ouvert au niveau des trois dairas Mchedallah, Haizer et Bechloul. Aucun centre n’est ouvert aussi à la commune d’Ath Laaziz. Urnes saccagées à Thameiur et Ras Bouira. Routes coupées et circulation bloquée par les forces de l’ordre à Haizer.

09H00
En Kabylie, la majorité des bureaux de vote sont fermés et les boites de vote détruites par les manifestants qui ont pris d’assaut les centre de vote. Les dispositifs sécuritaires n’ont pas pu résister longtemps pour empêcher les manifestants. Quelques échauffées dans quelques localités à Bouira et Béjaia.

À Tizi Ouzou, les centres de vote dans plusieurs localités n’ont même pas été ouverts.

À Alger, c’est le calme précaire. Le centre de la capital est envahi par un impressionnant dispositif policier. Les bureaux de vote sont sous très haute surveillance. Quelques citoyens ont voté dans quelques bureaux.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR