Connect with us

Politique

DIRECT | Cour d’Alger: Procès en appel du général à la retraite Ali Ghediri

Published

on

Déclaration de candidature à l’élection présidentielle d’avril 2019 de Ali GHEDIRI
© DR | L'ex général major Ali Ghediri

Le procès en appel du général à la retraite et ancien candidat à l’élection présidentielle annulée d’avril 2019, Ali Ghediri, s’est ouvert ce matin du 27 janvier 2022 à la Cour d’Alger. Initialement programmé pour la journée d’hier, mais reporté pour aujourd’hui pour cause de la grève des avocats. Condamné en première instance, le 22 septembre 2021, à une peine de 4 ans de réclusion criminelle par le tribunal criminel de Dar El Beida.

14h00 :

Le parquet requiert 10 ans de prison ferme à l’encontre du général à la retraite, Ali Ghediri et 20 ans de prison ferme à l’encontre de son co-accusé Hocine Guasmi.

13h50:

Début du réquisitoire du parquet.

12h30 :

Poursuivant ses réponses aux questions de la juge, le général à la retraite indique que l’armée a été de tout impliquée dans la politique. De Ben Bella en 1962, l’organisation spéciale (OS) bien avant, l’ALN, Boumediene, Zeroual avant de conclure que c’est l’armée qui a donné naissance à l’Etat Algérien. A ce propos la juge l’interrompe en lui posant cette question: « l’armée peut elle s’immiscer dans les affaires politiques? » Le général, lui répond comme suit: »c’est une obligation historique« .

12h00 :

Ali Ghediri est interrogé par la juge après avoir fait parler le co-accusé, Hocine Guasmi, qui a été, rappelons le, condamné dans la même affaire à 10 ans de prison ferme, avec interdiction des droits civiques, pour « faux et usage de faux », « usurpation d’identité », « intelligence avec l’étranger » et « atteinte au moral de l’ANP ».

Répondant aux questions de la juge, Ali Ghediri, déclare qu’il se voyait avec Hocine Guasmi, qui l’aidait dans la campagne présidentielle. « Je suis devant vous pour une interview qui j’ai accordé au quotidien El Watan en décembre 2018. Depuis non départ à la retraite j’écris sur la situation politique », a-t-il poursuivi.

Il a également affirmé qu’il assume ce qu’il déclaré sur les colonnes du quotidien El Watan.

10h20 :

Ouverture du procès du général à la retraite, Ali Ghediri à la Cour d’Alger en présence de son collectif d’avocats.

En détention depuis le 13 juin 2019, Ali Ghediri est poursuivi pour « atteinte au moral de l’armée » après avoir été acquitté en janvier 2020 de l’accusation de « livraison d’informations à des agents de l’étranger dans le but de porter atteinte à l’économie nationale et à la défense nationale ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR