Connect with us

Société

DIRECT: comparution des manifestants arrêtés le 1er novembre devant le tribunal de Sidi M’hamed

Les dix manifestants arrêtés lors de la marche du 1er novembre comparaissent ce dimanche devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.

Avatar

Published

on

© DR |

Il s’agit de Raouf Rais, Yebou Ali, Ghanem Faiçal, Belil Abedelghani, Omari Adel, Messaoud Ikhellaf, Messaoudene Said, Zarrouk Fateh, Hathout Ahmed Ramzi et Bouslat Rabah, interpellés lors du 37e vendredi de mobilisation populaire contre le pouvoir en place.

17H37

Comparus aujourd’hui devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, 4 manifestants ont été sous mandat de dépôt tandis que 5 autres manifestants ont été placés sous contrôle judiciaire.

17H35

Les deux manifestants, Yebou Ali et Faycal Ghanem ont été placé sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M’hamed.

17H15

le manifestants Messaoudi Khellaf, interpellé pour port de drapeau Amazigh a été placé sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M’hamed.

17H00

le manifestants Messaoudene Said, également interpellé pour port de drapeau Amazigh lors de la marche du vendredi 1er novembre, a été sous contrôle judiciaire par le tribunal de Sidi M’hamed.

16H44

le manifestants Zaroukk Fateh, interpellé pour port de drapeau Amazigh lors de la grande du 37e vendredi, est placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed

16H30

Le manifestant Omari Adel a été placé sous contrôle judiciaire par le tribunal de Sidi Mhammed

16H10

Les deux Chaballah, Lounes et Mohamed, arrêtés par la gendarmerie le 1er novembre, ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près tribunal d’El Harrach.

15H52

Le militant Raouf Raïs est placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi Mhammed.

15H45

Hathout Ahmed Ramzi, un manifestant arrêté le 1er novembre pour port de drapeau Amazigh, a été placé, lui aussi, sous contrôle judiciaire.

15H42

Khelifa Bourezg, arrêté lors de la marche du vendredi 1 novembre à Alger, a été présenté devant le procureur du tribunal de Dar El Beida, aujourd’hui dimanche 3 novembre, annonce le CNLD. Il a été arrêté par la gendarmerie nationale de Bab Ezzouar. Actuellement, le manifestant est poursuivi “pour détention de pancartes et slogans du hirak”, selon l’article 96 du code pénal, précise la même source. Il est relâché mais convoqué pour audition le dimanche 24 novembre prochain.

15H40

Le manifestant Haddadene madjid, arrêté le 24 octobre, a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed.

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR