Connect with us

Politique

DIRECT | Après plusieurs mois de trêve sanitaire, les citoyens renouent avec les marches du Hirak

Published

on

© DR |
© DR | Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES

Alors que les marches hebdomadaires sont suspendues depuis mars dernier en raison de la pandémie de coronavirus, les citoyens renouent avec les marches dans plusieurs wilayas à l’occasion du deuxième anniversaire du début du mouvement de protestation populaire, une semaine après la célébration de son déclenchement à Kherrata.

18h50

Le coordinateur du Mouvement démocratique et social (MDS), Fethi Ghares, et Wahid Benhala membre du bureau national dudit mouvement sont libérés, selon l’épouse du coordinateur national, Messaouda Cheballah.

17h00

Les manifestants se dispersent dans le calme.


16h00

Des manifestants sont encore présents dans les rues d’Alger centre malgré les tentatives policières de les disperser. « Vous avez dilapidé le pays, bande de voleurs », crient-ils.



14h52

Les manifestants qui tentent de forcer le cordon policier au niveau du Cinéma l’Algeria sont violemment dispersés.

Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES


14h30

Les marches populaires ont éclaté dans nombreuses wilayas du pays dont Annaba, Skikda, Béjaia, Tizi-Ouzou, Bouira, Alger, Constantine et Oran. Les citoyens manifestent par milliers malgré que c’est un jour de semaine et le temps pluvieux dans certaines wilayas.

13h57

Les policiers tentent de contenir la foule qui afflue vers la Grande Poste en leur bloquant la route au niveau du Cinéma l’Algeria à la rue Didouche Mourad. Les manifestants essayent de contourner les policiers en modifiant leur itinéraire en passant par d’autres ruelles.

13h00

« Nous ne sommes pas là pour célébrer mais pour que vous partiez », scande la foule à Alger, annonçant le retour des marches hebdomadaires qui sont à l’arrêt depuis mars 2020 après l’apparition du covid-19 en Algérie.

12h27

Les manifestants réussissent à contrer le cordon de la police au niveau de la place Audin. Ils rejoignent les contestataires à la Grande Poste.

Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES

12h00

Le coordinateur du Mouvement démocratique et social (MDS), Fethi Ghares, est arrêté à Alger centre au niveau de la Grande Poste.


11h57

Les policiers tentent de bloquer les manifestants qui se dirigent vers la Grande Poste.

Bouzid ICHALALENE pour INTERLIGNES



11h45

Début de la marche à Alger centre. Une dizaine de citoyens, arrivant de la Rue Hassiba direction de la Grande Poste, défilent en ce moment, scandant « Etat civil non militaire » et « les généreux à la poubelle, l’Algérie aura son indépendance » ou encore « Tebboune est truqué, il n’a pas de légitimé ».
D’autres manifestants essayent de les rejoindre de la Rue Didouche Mourad.

11h43

Les Annabis renouent ce lundi avec le mouvement de protestation populaire à l’occasion du 2e anniversaire de son déclenchement. Plusieurs centaines de protestataires réitère leur revendication principale dans le centre de la wilaya à savoir: le départ du système.

11h00

Une vingtaine d’arrestations opérées à la Grande Poste, Alger centre, selon le journaliste Hamid Baala. Les passants sont fouillis. Leurs identités controlées. La marche n’a pas encore commencé.


10h30

Les avocats des barreaux de Béjaia et Tizi-Ouzou protestent en robes noires pour « une justice libre et indépendante ».

10h20

Le bureau régional du RCD est barricadé. Le portail de la mosquée Errahma, où se rassemblent de coutume les manifestants après la prière et avant le début des marches, est fermé avec une chaîne.

Bouzid ICHALALENE pour INTERLIGNES



10h00

Tandis qu’à Alger les rues sont calmes et ne témoignent pas encore de la présence des manifestants, à Bouira, les citoyens défilent déjà. Plusieurs vidéos de la marche sont retransmises en direct sur les réseaux sociaux. Drapeaux et pancartes en mains, les citoyens scandent les slogans du mouvement populaire, à l’arrêt depuis mars dernier.

9h45

Un dispositif policier est déployé sur les différentes artères d’Alger centre en prévision de la marche d’aujourd’hui qui commémorera le deuxième anniversaire du début du mouvement populaire à Alger et dans d’autres wilayas.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR