DIRECT: 9e vendredi de mobilisation populaire. Les Algériens maintiennent leur position.

Crédit photo: DR

Par une détermination tenace et stupéfiante, le peuple algérien s’apprête à vivre, ce vendredi 19 avril à travers tous le pays, une nouvelle journée de mobilisation populaire contre toutes les figures du système politique actuel. Malgré une politique répressive plus affirmée envers les manifestants, il est bien clair que cela n’a aucunement entamé la volonté des Algériens de poursuivre le mouvement de contestation.

 

Bien que le pouvoir s’entête à faire la sourde oreille et poursuit ses manœuvres pour dissuader les contestataires à travers ses dérives répressives, l’ardeur est constamment présente et la volonté de voir établir un Etat de droit s’accroît de jour en jour chez les Algériens. Hier soir, le manifestants ont investi la Place Audin appelant pour la énième fois au départ du pouvoir. Les Algériens s’accrochent à leur première revendication et le mot d’ordre est toujours maintenu: « Dégagez tous ».

19H45

Bravo les jeunes.


19H30

Bordj Bou arreridj était noire de monde.

Crédit photo: DR

19H00

La circulation est rétablie à Alger. Le mouvement de protestation populaire s’est déroulé dans le calme. Les manifestants sont restés pacifiques et aucun incident n’a été enregistré.

18H37

A Batna, les manifestants se sont rassemblés devant le domicile de l’ancien Président Liamine Zeroual. Selon l’un des manifestants, M. Zeroual a promis de « collaborer avec le peuple pour échafauder  une feuille de route et la soumettre à l’armée ».

18H15

Tlemcen. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir. La mobilisation s’est déroulé dans une ambiance bon enfant.

17H50

A Mostaganem, Les rues étaient envahis de monde. Les manifestants sont sortis pour réclamer le départ des résidus du pouvoir.

17H15

Les habitants de Ouargla sont sortis, comne toutes les autres pays du pays, manifester contre le pouvoir en place.

Crédit photo: DR

 

16H50

La ville de Béjaia est noire de monde. Des centaines de milliers de manifestants ont investi les rues de la ville pour exiger le départ de toutes les figures du système en place.

Crédit photo: DR

16H00

Imposante manifestation à El Oued. Les manifestants ont brandi des  drapeaux et des pancartes hostiles au pouvoir en place. Tout se déroule dans le calme. Le caractère pacifique demeure intacte.

 

15H25

Les manifestants de la wilaya de M’sila marchent dans la rue en brandissant un immense drapeau algérien. Tout ce passe dans une ambiance festive.

Crédit photo: DR

15H00

Mila: Les manifestants marchent contre le pouvoir. Dans une ambiance festive, les contestataires réclament le départ de tous le système politique et de tous ses relais.

14H35

La police scientifique inspecte le tunnel des facultés. ce dernier est fermé aux manifestants pour éviter tout incident.

14H30

Les canstantinois ont entamé leur manifestation contre le pouvoir.

14H05

Des centaines de manifestants sont dans la rue pour manifester contre le pouvoir en place.

14H00

Annaba.

12H45

L’accès au tunnel des facultés est fermé par la police. La sécurité des manifestants prime. 

12H35

Béjaia: Les foules affluent vers le centre ville pour exiger le départ du pouvoir en place et appellent au respect des revendications populaires.

12H25

A Ghardaia, Les enfants manifestent aussi contre le pouvoir. Ils profitent aussi de ce mouvement pour se prendre en photo afin d’immortaliser cette journée.

Crédit photo:DR

12H15

Dans une ambiance bon enfant, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans les rues de la capitale pour exiger le départ de tous les symboles du pouvoir en place.

Crédit photo: DR

12H10

La moudjahida Djamila Bouhired participe à la manifestation de ce 9e vendredi.

11H40

A Tizi Ouzou, les manifestants commencent à se rassembler dans la rue. Ils brandissent des pancartes appelant au départ du système.

Crédit photo: DR

11H20

Comme chaque vendredi, les gilets oranges (Secouristes) se mobilisent pour cette journée de mobilisation populaire.


10H40

Contrairement au vendredi passé, les manifestants n’ont pas été empêchés de manifester à la Grande Poste. Les forces de l’ordre se sont mis en retrait du rassemblement pour éviter, semble-t-il, toute dérive.


10H25

A Alger, Les manifestants ont déjà investi la place Maurice Audin brandissant des banderoles en faveur de l’ANP.


10H00

A Kherrata, des manifestants ont décidé de parcourir 60 Km à pied pour manifester à Béjaia. Rien ne pourra entamer l’ardeur des Algériens qui ont décidé de résister à toutes les manœuvres du pouvoir.

Crédit photo: DR.

09H50

Des centaines de manifestants se rassemblent devant la Grande Poste. Dans une ambiance détendue, les contestataires scandent des slogans hostiles aux tenants du pouvoir et réclament le changement de la situation actuelle du pays. « Silmiya, Silmiya », crient d’autres en signe de réponse aux forces de l’ordre. Auhourd’hui, le peuple algérien répond aux dernières manœuvres du pouvoir, « Chaâb mrabi ou daoula khayna ».

09H40

l’installation des barrages filtrants de la gendarmerie nationales rendent l’accès à Alger très compliqué. Les véhicules sont complètement immobilisés sur place.

09H30

Les manifestants sont déjà à la place Grande Poste. Les enfants y participent aussi scandant des slogans hostiles au pouvoir. »klitou lebled ya serrakin », « Nehou l’3issaba nwalou labass ».

09H10

L’accès à Alger est fermé. Les manifestants venants de différentes villes sont bloqués dans des bouchons monstres.

Crédit photo: DR

09H00

Hier soir, les manifestants avaient déjà préparé leur pancartes en prévision du 9e vendredi de mobilisation contre le pouvoir.


08H50

Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh) refuse de prendre part aux consultations sur les réformes politiques lancées par le chef de l’Etat indiquant que  »

08H45

Me Bouchachi a appelé, hier soir, à boycotter les invitations de Bensalah pour les réunions consultatives.

Adsence Milieu article