Connect with us

Politique

DIRECT | 56e vendredi : Le Hirak à l’épreuve du Coronavirus

Achour Nait Tahar

Published

on

©Meriem Nait Lounis| 52e vendredi du Hirak à Alger

Les Algériens s’apprêtent a investir la rue pour ce 56e vendredi de mobilisation pacifique contre le régime en place. Ce vendredi s’annonce particulier pour le hirak du fait de la propagation du coronavirus qui a causé deux décès en Algérie et plus d’une vingtaine de cas confirmés. Malgré le risque que représente l’épidémie, les Algériens ne sont pas prêt d’abandonner leur révolution et comptent aller au bout de leurs revendications. Les activistes ont réitéré les appels à la marche sur les réseaux sociaux, et ce, au grand dam des tenants du pouvoir qui espéraient que cette pandémie dissuadera les algériens de sortir dans la rue.

17H40

Arrestation de cinq manifestants en début d’après midi. Ils sont conduit au commissariat du 5e arrondissement à Bab El Oued, indique le Comité national pour la Libération des détenus (CNLD).

17H30

Relizane, La mobilisation a été une nouvelle fois au rendez vous pour ce 56e vendredi de protestation. Les manifestants ont arboré des pancartes et des portraits des détenus d’opinion. Ils scandaient “dawla madani machi 3askaria” ( pour un état civil et non militaire).

16H27

Constantine, une marrée humaine a déferlé sur les rues de la ville. Les manifestants ont battu le pavé pour continuer la révolution jusqu’au bout. Les marcheurs scandent à l’égard des généraux “entouma l’irhab entouma Corona” ( Le terrorisme c’est vous, le Corona c’est vous).

16H25

Batna, une foule importante a envahi les rus de la ville. Les manifestants n’ont pas été dissuadé par la propagation du coronvirus. La foule a clamé haut et fort les revendications du hirak. Des chants revendiquant l’instauration d’un état civil et non militaire ont été entonné par la foule.

16H10

A Alger, les détenus d’opinion étaient présent à la marche. Les manifestants à leur accoutumé ont brandi les portraits des détenus politique et réclament leur libération immédiate et sans condition.

© Meriem Nait Lounis | une manifestante portant une pancarte avec les portraits des détenus d’opinion
© Meriem Nait Lounis | La femme de Karim Tabbou, présente à la marche portant le portrait de son mari emprisonné

16H00

Boumerdes, la mobilisation a été au rendez vous pour ce 56e vendredi de protestation. Les citoyens de cette ville et ses environ ont battu le pavé en dépit des risques du coronavirus. Les manifestants ont scandé ya el khawana etalgou weladna ( Traitres, libérez nous enfants) en référence aux nombreux détenus d’opinion qui croupissent dans les geôles du système.

15H35

Khenchela, la mobilisation a été au rendez vous pour ce 56e venderdi de protestation en dépit du risque du au coronavirus. Les manifestants ont battu le pavé pour réclamer plus de liberté. Des slogans anti-pouvoir ont été entonné tout au long ce la marche.

15H25

Oran, une foule nombreuse a envahi les rues de la capitale de l’ouest. Les manifestants n’ont pas été dissuadé par le Coronavirus de sortir continuer leur révolution. Ils réclament un état civil à travers le retrait des militaires de la gestion du pays.

15H20

El Oued, la mobilisation a été au rendez vous pour ce 56e vendredi de protestation. Une foule nombreuse a investi les rues de la ville de l’extrême est du pays pour réclamer un état civil et non militaire.

15H15

Setif, une foule nombreuse a envahi les rues de la capitale des hauts des plateaux. Les manifestants arborant des drapeaux national et amazigh, des pancartes et des portraits des héros de la révolution à l’instar de Hassiba Ben Bouali ainsi que des portraits des détenus d’opinions. La foule a scandé “les généraux à la poubelle wa El Djazayer tedi l’istiqlal “(Les généraux à la poubelle, l’Algérie accédera à son indépendance).

14H55

Tizi Ouzou, la mobilisation est toujours intacte. Les manifestants ont investi les rue de la ville des genêts, arborant des drapeaux national et amazigh ainsi que des pancartes. Ils entonnent en choeur “ulach Corona, ulach Ebola l virus n sah di El mouradia” ( Il n’y a pas de Coronvirus, ni Ebola le vrai virus se trouve à El Mouradia) en référence au siège de la présidence de la République.

14H53

Une marrée humaine a déferlé sur la Rue Aslah Hocine. Les manifestants sont venus de Bab El Oued et les quartiers avoisinants. Ils ont entonné des chants anti-pouvoir et à la gloire du peuple. “tebboune mezaouer djabouh l3asker makach echar3iya, echaab tehrar houa l yaqrar dawla madania”( Tebboune est illégitime, désigné par les militaire. Le peuple s’est libéré c’est lui qui décide d’un état civil), était l’un des principaux chants entonné par les manifestants.

14H34

Mostaganem, la mobilisation a été au rendez vous pour ce 56e vendredi de protestation. Les manifestants scandent “les généraux ya el khawana welah mana habsin, klitou lbled zaouali mat nwakalkoum rab el aali “(Les généraux, traitres, vous avez pillé le pays, le pauvre est mort, dieu vous maudit)

14H31

A Alger, la Rue hassiba ben Bouali est noire de monde. Les manifestants venus de Belcour et champ de manoeuvre ont scandé “tedour na3ora nenahohoum zekara hna ouled Amirouche marche arrière ma newalouch djaybine djaybine el Hourya” ( la roue tourne, on les enlèves malgré eux, nous les fils du colonel Amirouche, on fait pas machine arrière. la liberté on l’aura).

13H56

Les manifestants appellent à une marche pour demain samedi à 13H00. Les activistes sont décidé de faire du samedi une autre journée de manifestation pour maintenir la pression sur le pouvoir.

13H50

Tebessa, une foule nombreuse s’est rassemblée avant l’entame de la 56e marche. Les manifestants portants des banderoles, drapeau national et pancartes scandent “dawla madania machi 3askaria” .

13H38

Début de la manifestation à la Rue Didouche Mourad, Alger centre. Les manifestants scandent “dawla ouled lahram yasqot enidham“.

13H20

Bouira, les manifestants sont au rendez vous pour ce 56e vendredi de mobilisation. Malgré la propagation du coronavirus, les manifestants sont déterminés à poursuivre leur révolution. Rassemblés à la place du 1e Novembre au centre ville, les hirakistes scandent “qablin el mout qablin coronavirus manach qablinkoum loukan b resas tiriw welah mana habsin” ( Nous acceptons la mort, nous acceptons corona, même si vous nous tirer dessus. Nous allons pas nous arrêter).

13H05

Les manifestants se rassemblent à proximité de la mosquée Errahma, malgré l’interpellation de dizaines de personnes. Les manifestant scandent y’en a marre des généraux.

12H50

Les interpellations se poursuivent à proximité de la mosquée Errahma à Khelifa Boukhalfa. plusieurs manifestants ont été embarqués dans un deuxième fourgon cellulaire, indique le CNLD qui fait état de 30 arrestations.

12H35

Arrestation de l’ex.détenu M’nouar Ouazene devant la mosquée Errahma à Khelifa Boukhalfa, Alger centre.

12H18

Environ 15 personnes ont été interpelées.

11H55

Une dizaine de personnes interpelées par des policiers à rue victor Hugo à Alger centre.

11H45

Un important dispositif sécuritaire déployé à Alger centre notamment la Rue Victor Hugo, point où se rassemblent les premiers manifestants avant l’entame de la marche.

Politique

15 personnes arrêtées : le gouvernement s’engage à indemniser les victimes des feux de forêt

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Réunion pour indemniser les victimes des feux de forêts


Le premier ministre annonce déjà les résultats des enquêtes menées pour déterminer l’origine des feux de forêt. Dans un communiqué rendu public, cet après-midi, le gouvernement parle de l’arrestation de quinze « pyromanes ».


«Les enquêtes engagées ont permis d’aboutir à la neutralisation de quinze (15) personnes pyromanes qui ont fait l’objet d’interpellation, dont six (6) à Ain El Karma , trois (3) à Batna, deux (2) à Tipaza , deux (2) à Média, un (1) à Jijel et un (1) autre à El Taref. Trois (3) d’entre eux ont fait l’objet de mandats de dépôt et trois (3) autres sont sous contrôle judiciaire », indique un communiqué du premier ministère rendu public, aujourd’hui en début de soirée.

Selon la même source, le premier ministre, Abdelaziz Djerad, a insisté « sur l’impératif de l’application de la loi dans toute sa rigueur pour tout acte malveillant ou fausse déclaration visant à vouloir bénéficier indûment des aides de l’Etat ».

Par ailleurs, le gouvernement donne le bilan des feux de forêt enregistrés depuis le début de la saison estivale. Jusqu’à présent, le pays a connu « 1 381 foyers de feux qui ont ravagé une superficie cumulée de 14 496 hectares dont 4 268 hectares de forêts, 5 563 hectares de maquis et 4 665 hectares de broussailles ».

«Les dégâts ont aussi concernés une superficie de 1 085 hectares de récolte de blé et d’orge, 145 821 bottes de foin, 104 676 arbres fruitiers, 5111 palmiers, 360 ruches d’abeilles », indique aussi la même source.

Ce faisant, Abdelaziz Djerad, lit-on dans le même communiqué, a instruit les services concernés à l’effet de procéder, sans délais, au recensement des victimes des feux de forêts, à l’évaluation des dégâts subis et à proposer toutes mesures de nature à faciliter et accélérer les procédures de prise en charge des victimes.

Il insiste, dans ce cadre, sur la nécessité d’évaluer les dégâts et les pertes occasionnées par les feux de forêts par une expertise et à recourir, si nécessaire, aux compétences des sociétés d’assurance.

«Dans ce sillage, le Ministre de l’Agriculture a été chargé de mobiliser l’ensemble des moyens qui permettent aux exploitants ayant perdu leurs bétails, leurs arbres fruitiers ou leurs ruches de reconstituer rapidement leurs patrimoines », indique la même source.

Continue Reading

Politique

Explosion de Beyrouth : l’Algérie envoie des aides humanitaires au Liban

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | l'Algérie envoie une aide humanitaire au Liban

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a ordonné, suit à l’entretien téléphonique qu’il a eu mercredi après midi avec son confrère Michel Aoun, l’envoi immédiat d’aides au peuple libanais, indique un communiqué de la présidence de la République.

A cet effet, quatre avions s’apprêtent à décoller à destination de la capitale libanaise, Beyrouth, précise le communiqué.

Un avion transportant une équipe médicale composée de médecins, de chirurgiens et de personnel de la protection civile.

Un autre avion chargé de matériel médical et pharmaceutiques.

Un avion chargé de denrées alimentaires, et un quatrième avion qui transporte des tentes, des couvertures, etc.

Et enfin, un navire algérien transportant des matériaux de construction pour aider à reconstruire ce qui a été détruit par l’explosion, a conclu le communiqué de la Présidence.

Continue Reading

Politique

Explosions de Beyrouth: deux Algériens légèrement blessés

Avatar

Published

on

By

© DR| Ministère des Affaires Etrangères.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, mercredi, que deux (02) ressortissants algériens avaient été légèrement blessés lors des explosions qui ont secoué, mardi, le port de Beyrouth (Liban), affirmant que “jusqu’à présent aucune présence de ressortissants algériens n’a été signalée au niveau des hôpitaux de Beyrouth”.

“Après ma déclaration préliminaire, faite quelques heures après les explosions ayant secoué mardi 4 août le port de Beyrouth, nous avons confirmé aujourd’hui que deux (02) ressortissants algériens étaient légèrement blessés et jusqu’à présent aucune présence de ressortissants algériens n’a été signalée au niveau des hôpitaux de Beyrouth”, a déclaré le porte-parole du MAE, Abdelaziz Benali Cherif.

La même source précise que, “Des maisons et locaux commerciaux appartenant à trois (03) ressortissants algériens ont été considérablement endommagés, tandis que les biens de trois (03) autres ressortissants algériens, ainsi que le siège de notre ambassade à Beyrouth et la résidence de l’ambassadeur ont été légèrement touchés (vitres des fenêtres brisées)”.

“Le bilan de ces tragiques explosions fait l’objet de suivi par notre représentation diplomatique en vue d’évaluer son impact sur la communauté algérienne, résidant au Liban frère”, a assuré M. Benali Cherif.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR