Connect with us

Société

DIRECT. 37e vendredi: La révolution du sourire rallume la flamme du 1er novembre

Ce 37e vendredi est appelé à ne pas être comme les précédents. Les Algériens, qui arpentent les rues de toutes les villes du pays chaque vendredi depuis un neuf mois pour exprimer leur volonté de changement, sont plus que jamais déterminés à poursuivre la mobilisation. Une journée historique dans laquelle deux révolutions se trouvent coude à coude. 

Avatar

Published

on

© INTERLIGNES | Manifestation devant la grande poste à Alger

Aujourd’hui, les Algériens sortiront massivement pour le 37e semaine consécutive contre le pouvoir qui s’obstine à battre froid les revendications populaire et faire passer envers et contre tous une feuille de route quand bien même récusée par le peuple. Une journée qui s’annonce d’ores et déjà grandiose qui pourrait donner un nouveau souffle à la contestation.

Des milliers de protestataires venus des quartes coins du pays ont improvisé, hier soir, une manifestation nocturne dans la Capitale qui sonne comme un avant-goût d’une manifestation grandiose pour le 37e vendredi.

17H03

Déclaration de Me Salah Dabouz depuis Paris lors de la grande marche populaire contre le pouvoir en place.

17H00

Comme en Algérie, la diaspora algérienne en France a marché pour ce 37e vendredi de mobilisation populaire exigeant le départ du système et de tous ses symboles, le rejet des élections du 12 décembre prochain et la libération des détenus qui croupissent depuis plusieurs mois dans les geôles.

A la place de la République (Paris), une manifestation grandiose se déroule en ce moment. Les protestataires scandent des slogans “pour la fin du système en place. Pour une transition démocratique indépendante du système en Algérie. Pour la libération des détenus politiques et d’opinion. Contre la répression, pour le respect des droits humains”.

16H40

Des milliers de manifestants sont sortis massivement à Mostaganem pour ce 37e vendredi. Ils ont également appelé les policiers à rejoindre les rangs des manifestants scandant “Policiers soyez des hommes et aidez vos frères pour arracher l’indépendance

16H23

A tizi Ouzou, les protestataires commence à se disperser dans le calme après une journée de manifestation marquée par une mobilisation majestueuse de plusieurs milliers de citoyens.

16H05

Une forte mobilisation populaire est également observé à Annaba. Des milliers de manifestants sont sortis massivement pour réclamer le démantèlement du pouvoir en place et l’instauration d’un Etat de droit.

Crédit photo: Kouadria Smain

16H00

Mobilisation impressionnante des manifestants à Bouira en ce vendredi 1er novembre.

15H45

Un tsunami humain à Alger. Des dizaines de milliers de manifestants défilent à la Grande Poste en ce vendredi 1er novembre.

15H36

Blida en ce 37e vendredi de mobilisation populaire contre le régime en place. Les manifestants ont réitéré leur rejet de la “mascarade” électorale et réclame le départ du pouvoir.

15H20

Une foule immense défile à Sidi Bel Abbès sous les cris de “Ba3ouha el khawana”.

15H09

A Tiaret, la manifestation est grandiose pour ce 37e vendredi.

15H05

Alger à 14H38. Un tsunami humain défile dans le centre-ville.

15H00

Alger : les manifestants continuent d’affluer vers le centre-ville en provenance notamment de Bab El Oued et de la Casbah. Une première depuis plusieurs mois.

14H52

La diaspora est au rendez-vous pour le 37e vendredi de mobilisation populaire. Paris s’enflamme avant le coup d envoi de la marche de Place de la République à Place de la Bastille, un véritable Tsunami Populaire, en ce vendredi 1 Novembre 2019.

14H30

Mostaganem : Impressionnante mobilisation ce vendredi. Les manifestants expriment leur rejet de l’élection présidentielle sous les cris de « Il n’ y aura pas de vote cette année ».

14H24

Le centre ville de Sétif est plein à craquer. Des dizaines de milliers de manifestants sont dans la rue pour réclamer le départ du pouvoir.

14H19

Marée humaine à Alger pour ce 37e vendredi. La mobilisation populaire reprend un nouveau souffle. La manifestation de ce 1er novembre appelle celles qui se sont déroulées durant le mois de mars dernier. malgré le dispositif policier déployé en force dans tous les coins de la Capitale, le nombre des manifestants ne cesse de croitre.

14H15

A Sidi Bel Abbès, une foule impressionnante défile dans le centre-ville.

14H05

Manifestation impressionnante à Oran. Des milliers de protestataires battent le pavé pour réitérer leur rejet des élections présidentielles.

14H00

Ils sont des dizaines de milliers de manifestants à investir les de la Capitale en ce vendredi 1er novembre. Les hirakistes scandent à tue-tête “les généraux à la poubelle, et l’Algérie gagnera son indépendance”

13H53

L’ardeur et la détermination du peuple demeure inébranlable.

13H50

Grande Poste: Le moudjahid Lakhdar Bouregaâ omniprésent dans la marche de ce vendredi.

13H40

Tsunami humain à Alger. “Ali Ammar mon pays est en danger. Nous allons continuer la Bataille d’Alger. Pas de marche arrière, le gouvernement va céder, main dans la main on arrachera l’indépendance”, scandent les dizaines de milliers de manifestants.

13H36

Des milliers de manifestants investissent la rue pour ce 37e vendredi de mobilisation populaire contre le régime en place.

13H20

Démonstration de force à Tizi Ouzou. La marche en ce vendredi 1er novembre s’annonce d’ores et déjà gigantesque.

13H15

Bouira. Les manifestants dont le nombre est plus importants que les vendredis précédents rendent hommage au moudjahid Lakhdar Bouregaa, Karim Tabbou et Samira messousi

13H00

L’espace entre la place de la Grande Poste et la Place Audin est quasi fermé par le nombre important des manifestant. C’est l’une des rares fois que le nombre des manifestants a été aussi important avant la fin de la prière du vendredi.

12H20

Les rues d’Alger sont noires de monde. Des milliers de manifestants sont au rendez-vous pour le 37e vendredi marquant également le retour en force de la mobilisation populaire contre le pouvoir en place. Le drapeau amazigh est fortement brandi par les hirakistes mettant fin à une ultime interdiction émise par le régime en place. Femmes, hommes et enfants manifestent dans une ambiance festive. Ni la répression encore moins les manoeuvres du pouvoir ont réussi à entamer la mobilisation et la solidarité entre Algériens.

12H10

Alger : la famille Tabbou participe à la grande marche de ce 37e vendredi

12H00

Alger. La lutte pour l'”indépendance de l’Algérie” ne désarme pas.

Crédit photo: DR

11H45

Alger. Marchant par milliers, les manifestants scandent “Premier novembre, c’est le peuple qui décide”.

11H30

Des milliers de manifestants devant la Grande Poste. Bravant l’interdiction, les hirakistes venus en masses de plusieurs villes d’Algérie, ont brandi fièrement le drapeau amazigh, présent en force pour ce 37e vendredi de mobilisation populaire contre le pouvoir.

10H45

Des interpellations auraient eu lieu à la Grande Poste contre les manifestants qui brandissent le drapeau amazigh.

10H30

Les vénérables martyrs de la révolution algérienne à l’honneur de ce 37e vendredi.

10H25

Un message émouvant d’un groupe de manifestants.

10H23

“Dégage Gaid Salah, cette année année il n’y aura pas de vote”, scandent à gorges déployés les hirakistes présents tôt le matin dans le centre de la Capitale.

10H20

Les manifestants continuent d’affluer vers le centre de la Capitale.

10H15

Un important dispositif policier est déployé en force en prévision de la marche de vendredi. La manifestation se déroule dans le calme sous les cris de “pas d’élections avec la bande au pouvoir”

10H12

“Noudou yel 3asima, Noudou”, scandent les manifestants à Didouche Mourad

10H05

“Nous voulons une véritable indépendance. Nous en avons marre d’eux (tenants du pouvoir) qui gouvernent le pays depuis 57 ans. Ils doivent aujourd’hui dégager. Le peuple en a marre de la dictature”, peste un septuagénaire qui pris part à la manifestation qui s’annonce déjà grandiose.

10H00

Une centaine de hirakistes manifestent dans la Capitale scandant des slogans hostiles aux figures du régime notamment l’EM Gaid Salah lui enjoignant de «Naviguer une carte Chifa» et que c’est le peuple et pas lui qui a «Dégagé Bouteflika».

9H30

Une solidarité hors pair en ce 37e vendredi. Une famille offre des sandwich aux manifestants venus des quatre coins du pays pour assister à la grande marche d’aujourd’hui.

8H50

Les manifestants ont d’emblée réclamé la libération du vénérable moudjahid Lakhdar Bouregaâ qui croupit depuis juin dernier dans la prison d’El Harrach. “Mes frères n‘oubliez pas les chouhada, libérez, libérez Bouregaâ”, scandent les centaines de manifestants dont certains ont passé la nuit sur les trottoir pour ne assister à la marche à Alger.

8H40

Le premier groupe de protestataires manifestent à la rue Didouche Mourad. Une minute de silence a été observé en mémoire des Chouhadas de la guerre de libération.

Economie

Ministère de l’Energie: vers la suppression de l’essence super avec plomb

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’essence super avec plomb ne sera plus commercialisé au niveau des stations services à partir de l’an 20201 tandis que deux types d’essence seront commercialisés sur le marché, à savoir l’essence normale et super sans plomb, a annoncé lundi le ministère de l’Energie.

Via un communiqué, le ministère a précise que cette décision a été motivée par la “nuisance” de l’essence super avec plomb sur l’environnement.

Ce type de carburant va être supprimée en grande partie ou reformulée avec retrait du plomb pour être transformée en super sans plomb avec un indice d’octane supérieur à 92, ce qui permettra de mettre fin à l’importation d’essence sans plomb”, a indiqué le communiqué rapporté par l’APS.

En outre, le même document informe que deux types d’essence seront commercialisés sur le marché, à savoir l’essence normale et super sans plomb.

“L’essence normale, qui a un indice d’octane entre 86 et 89 est consommée surtout par des véhicules ne nécessitant pas une qualité avec un indice d’octane supérieur. Le marché national peut être approvisionné à 100% par nos raffineries”, a fait savoir le communiqué.

Quant à l’essence super sans plomb avec un indice d’octane 95, le ministère a expliqué que “nous ne produisons pas assez”, mais l’Algérie “a besoin en ce moment d’importer des volumes de compensation”. L’arrêt de son importation sera compensé sur le marché national par le traitement et la reformulation de l’essence super avec plomb, a souligné le ministère de l’Energie.

Continue Reading

Société

Coronavirus en Algérie: 153 nouveaux cas et 3 nouveaux décès

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

153 nouveaux cas de coronavirus et 3 décès supplémentaires ont été signalés sur le territoire national au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du comité scientifique.

Ainsi, le bilan national s’élève à 51067 cas confirmés et 1714 décès depuis l’apparition de la pandémie au pays en février dernier.

Les cas de guérisons ont eux atteint un total de 35860 après le recensement de 104 nouveaux cas de guérison.

En ce qui concerne les patients qui se trouvent en soins intensifs, le comité scientifique indique que leur nombre est de 22.

Continue Reading

Société

Pluies orageuses et rafales de vent sur plusieurs wilayas

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Des pluies orageuses accompagnées de rafales de vent affecteront ce dimanche des wilayas du Centre et de l’Est du pays, indique l’office national de la météorologie (ONM).

Selon l’ONM, les wilayas concernées sont: Béjaia, Skikda, Annaba, jijel, Sétif, Tizi-Ouzou et Boumerdès. Les pluies commenceront à s’abattre à partir de 9h et se poursuivront jusqu’à 15h.

Par ailleurs, la même source informe que des rafales de vent dépassant les 60km/H affecteront les wilayas de Mila, Alger, Sétif, El-Tarf et Constantine, et ce, à partir de midi jusqu’à 18h.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR