Connect with us

En continu

DIRECT. 26e vendredi: Le peuple face à la “guerre d’usure” du pouvoir

Avatar

Published

on

24e vendredi de mobilisation devant la grande poste à Alger

Les Algériens vont manifester, ce vendredi 16 août, pour la 26e fois depuis le début du mouvement de protestation populaire le 22 février dernier, pour réitérer leurs principales revendications qui sont le changement du système en place, le départ des symboles du régime de Bouteflika ainsi que l’édification d’un Etat civil et démocratique.

 

Depuis le début le hirak, le pouvoir n’a pas ménagé d’efforts pour essouffler le mouvement de protestation visant à changer le système en place. Répression, appels à la division, interpellations, tous les moyens ont été employés pour dissuader les Algériens qui, depuis le 22 février, ont décidé d’en finir avec un régime qu’ils qualifient de “despotique” et  “régime de la Issaba”.

Mais, cela va sans dire qu’aujourd’hui, rien ne peut arrêter ce peuple pacifiste dans son engagement avec une ferveur et une détermination jamais manifestées jusque-là. “Aucun retour en arrière n’est possible”, assurent les Algériens dans l’attente, de plus en plus pressante, d’une réponse claire à leurs revendications portées depuis le 22 février.

Ce vendredi encore, les Algériens restent déterminés, et réitèrent leur attachement à leurs revendications principales qui restent “le changement du système”, “le départ des symboles du régime”. Cependant, le maitre mot de ce hirak demeure “l’édification d’un Etat civil”.

17H30

Les manifestants sr dispersent dans le calme après une journée de mobilisation pacifique contre le pouvoir en place. Les manifestants ont réitéré leurs revendications portées depuis le 22 février à l’instar du départ de tous les symboles du régime et l’édification d’un Etat civil. Pour ce vendredi, les marcheurs ont exprimé, une nouvelle fois, leur refus du dialogue initié par Karim Younes et appellent à l’application de l’article 7 de la Constitution.

Crédit photo: TSA

17H15

Les manifestants sont déterminés à poursuivre leur mouvement de protestation face à l’entêtement du pouvoir.

17H00

A Constantine, les manifestants ont confirmé ce vendredi 16 aout lors de la grande mobilisation populaire contre le pouvoir en place, leur rejet du dialogue et de l’élection présidentielle à laquelle les tenants du pouvoir ne cessent d’appeler. Pour les Constantinois, ces deux options ne servent qu’a régénérer le pouvoir.

16H25

Un manifestant explique clairement l’objet des manifestations. “Nous ne sommes pas venus négocier, nous sommes venus vous dégage”, écrit-il sur sa pancarte.

16H20

Saida. Malgré un soleil de plomb, les manifestants sont sortis en masse pour ce 26e vendredi de mobilisation contre le pouvoir scandant “Etat civil et on militaire”, “article 7, pouvoir au peuple”.

Crédit photo: El Khabar

16H17

Rue Didouche Mourad (Alger)

16H15

A Oran, les manifestants présents en masse pour ce 26e vendredi, expriment leur rejet du dialogue réclamant l’application de l’article 7 de la Constitution.

16H10

Bordj Bou Arreridj aujourd’hui

Crédit photo: DR

16H00

Une mobilisation impressionnante à Tizi Ouzou pour ce 26e vendredi de manifestation contre le pouvoir en place,

Crédit photo: El Khabar

15H50

Alger: Les manifestants critiquent la presse.

15H40

Oran. Les manifestants se rassemblent devant la Wilaya d’Oran

15H30

A Alger, Les manifestants insistent sur l’unité nationale pour maintenir la force du mouvement.

15H15

“Le peuple veut l’indépendance” scandent les manifestants à Alger

15H19

La forte chaleur n’a pas entamé la détermination des Mostaganémois qui ont battu le pavé ce ve,dredi pour exiger le départ des symboles de l’ancien régime.

15H06

A Alger. Les marcheurs ont déployé une immense banderole composée de 48 drapeaux nationaux scandant: “Les Algériens khawa khawa”.

Crédit photo: El Khabar

14H59

A Annaba, les manifestants ont assiégé un camion CRS après l’interpellation sans motif d’un manifestant qui a été libéré immédiatement.

14H55

Alger : Karim Tabbou, Mustapha Bouchachi et Drifa Ben M’hidi manifestent ensemble.

Crédit photo: TSA

14H46

Le journaliste d’Interlignes a été violemment interpellé par les forces de police alors qu’il filmé un Direct de la manifestation à la Grande Poste (Alger). Il a été relâché immédiatement.

14H40

Grande Poste (Alger), Les hirakistes demandent la libération du moudhajid Lakhdar Bouregaâ.

14H37

Tipaza en ce vendredi 16 aout.

Crédit photo: DR

14H30

Les manifestants à Bouira ont entamé leur marche contre le pouvoir en place scandant “pas de dialogue avec la bande”

Crédit photo: El Khabar.

 

14H25

Début de manifestation a Oran.

14H15

Le coordinateur de l’Instance du dialogue, Karim Younes en a eu pour son grade en ce 26e vendredi du Hirak.

14H11

Forte mobilisation à la Grande Poste. Les manifestants scandent des slogans hostiles à Gaid Salah.

14H05

“Gaid Salah dégage!”, scandent les manifestants à Tizi Ouzou.

14H00

Début de manifestation à Tizi Ouzou. Les manifestants réclament un “Etat civil et non militaire”

13H56

Alger: Les manifestants réclament la libération des détenus d’opinion.

13H46

Forte mobilisation à Bejaia pour ce 26e vendredi de manifestation populaire contre le régime en place.

Crédit photo: DR.

13H45

La manifestation de ce vendredi est marquée par le retour en force du slogan “raho jay el 3issayan el madani” (la désobéissance civile arrive)

13H40

Début de manifestation à Béjaia.

12H50

“FLN, les traitres! le peuple vous dit dégagez”, scandent les manifestants fortement mobilisés à Alger.

12H45

Alger : les manifestants scandent : “Chaab yourid al istiqlal” (le peuple veut l’indépendance)

12H25

“Karim Younes à la poubelle”, scandent les hirakistes à Alger.

12H16

Une mobilisante plus importante que celle du vendredi passé.

12H12

“Magharibiya, chaîne du peuple”, scandent les marcheurs à Alger comme pour dénoncer les médias locaux qui, selon les manifestants, ont trahi le peuple.

12H10 

Les manifestants, de plus en plus nombreux, promettent de poursuivre leur mouvement jusqu’au départ de tout le pouvoir “honni”.

12H00

A Alger, les marcheurs scandent des slogans hostiles au chef de corps d’armée. “Gaid Salah à la poubelle”, “les généraux à la poubelle”, crient à tue-tête les hirakistes.

11H55

Alger. la police, fortement déployée, bloque l’accès aux manifestants à rue Abdelkrim Khettabi pour les empêcher de marcher jusqu’à la Grande Poste. Ils scandent “la désobéissance civile arrive”!

Crédit photo: El Khabar

11H45

Les manifestants menacent encore de recourir à la désobéissance malgré les mises en garde de plusieurs personnalités contre les retombées néfastes de cette option.

11H30

Alger. Les manifestants scandent à gorges déployées “y’en a marre des généraux”!

11H15

“Pas de dialogue avec la bande. Nous voulons l’application de l’article 7 de la Constitution”, réclame un manifestant à Alger.

11H00

Le premier groupe de manifestants entament leur marche a Alger. Les marcheurs ont d’emblée scandé “Dawla madaniya machi 3asskariya”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR