Connect with us

En continu

DIRECT : 22e vendredi et finale de la CAN : un vendredi de contestation spécial

Avatar

Published

on

Les Algériens vont vivre, encore une fois -après le 20e vendredi qui a coïncidé avec la célébration de la fête de l’indépendance-, une nouvelle journée de mobilisation contre le pouvoir qui survient le jour où l’équipe nationale joue la finale de la coupe d’Afrique des Nations (CAN).

 

La particularité de cette journée réside dans le fait que la politique sera conjuguée avec le football. Les Algériens vont-ils manifester en masse en ce 22e vendredi de Hirak, surtout que cette journée était tant attendue puisque l’équipe nationale algérienne qui a su mettre de la joie dans leur quotidien, va disputer à 20h00 la finale de la CAN contre les lions de la Terranga du Sénégal ?

Cette semaine, des tentatives de mise sur rail du dialogue et de médiation ont été entreprises en vue de sortir le pays de la crise politique qui dure depuis plus de 4 mois. Hier, jeudi, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a accueilli favorablement  l’initiative du dialogue prise par le ‘Forum de la société civile pour le changement” estimant que cette démarche est un pas positif qui va dans le bon sens de l’histoire, en vue de la mise en route de ce fameux dialogue politique.

18H00

La foule commence à se disperser à Alger. Les Algériens ont réitéré, pour le 22e vendredi du hirak, les revendications portées depuis le 22  février.

17H15

A Alger, contrairement aux vendredis passés, il n’ y a pas eu d’interpellation. La manifestation s’est dérouléE dans une ambiance festive.

16H45

A Relizane, la mobilisation est intacte en dépit de la forte chaleur qui règne dans la région. Les manifestants ont réclamé, pour la énième fois, l’application de l’article 7 de la Constitution, scandant “la souveraineté au peuple”. Les Hirakistes ont également appelé à l’édification d’un Etat civil et démocratique.

16H30

A Bouira, les manifestants réclament la libération des détenus d’opinion.

Crédit photo:DR

16H00

A Alger, la mobilisation est intacte. Les manifestants, qui, malgré la chaleur, n’ont pas manqué à l’appel. marchant par milliers, ils scandent “dawla madaniya machi 3asskariya” (Etat civil et non militaire).

Crédit photo: Khaled Drareni

15H25

A Chlef, la chaleur suffocante qui s’abat sur la ville n’a pas dissuadé les manifestants de sortir en masse ce vendredi 19 juillet pour réclamer, comme au tout début de la manifestation du 22 février, un “Etat civil et non militaire” insistant, dans le même sillage, sur l’unité nationale pour donner davantage de force au Hirak.

Crédit photo: El Khabar

15H15

A Constantine, malgré la forte chaleur qui frappe la région, les manifestants sont sortis massivement pour réclamer un Etat de droits et l’application de l’article 7 de la Constitution et “la restitution de la souveraineté au peuple’. Les manifestants scandent également “République et non une caserne”.

Crédit photo: El Khabar

15H00

A Blida, les manifestants battent la pavé pour ce 22e vendredi du Hirak réclamant l’application des articles 7 et 8 de la Constitution.

Crédit photo:El Khabar

14H45

Des milliers de personnes manifestent en masse à Oran. Ils réclament le départ des figures du pouvoir et l’instauration d’un Etat de droits. “Un Etat civil et non policier”, peut-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants.

14H30

A Sidi Bel Abbès, les manifestants sont sortis en masse pour manifester contre le pouvoir en place scandant “résistons jusqu’au départ de tous”.

14H10

Début de manifestation à Béjaia. Les manifestants ont réclamé le départ du système et appelé à l’unité entre les Algériens. Ils ont également réitéré leur appel à l’édification d’un Etat civil et démocratique.

13H40

Forte mobilisation à Tizi Ouzou. Les manifestants ont brandi un drapeaux national représentant les 48 wilayas.

13H10

“Chaâb yourid el ist9lal”, “le peuple veut l’indépendance”, scandent les centaines de manifestants à Alger.

12H55

Un journaliste de la chaîne Ennahar a été chassé par les manifestants.

12H45

Les forces de l’ordre, déployées en force comme chaque vendredi du Hirak, pressent les manifestants rassemblés par centaines à Alger pour les disperser.

12H10

Les manifestants réclament la libération des détenus d’opinions. “libérez nos enfants yal haggarin”, scandent-ils à gorges déployés.

12H00

La mobilisation ne faiblit pas. Des centaines de manifestants ont investi les rues d’Alger pour réclamer le départ du régime en place. Comme à leur habitude, les Hirakistes ont jeté l’opprobre sur le premier militaire du pays, l’appelant de ce fait à rester loin de la sphère politique.

11H30

A Alger, les Hirakistes ont entamé leur marche contre le régime en place. Mobilisés par centaines, ils réitèrent leur appel à l’édification d’un Etat civil et démocratique.

11H20

Les manifestants réitèrent leur slogan pour l’édification d’un Etat civil.


11H00

Les forces de police tentent visiblement de dissuader les citoyens de manifester en les invitant à aller au stade pour assister au match de finale de la CAN.


10H30

Alger : premier rassemblement dans le Centre*ville. Les manifestants scandent des slogans hostiles à l’état-major.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR