DIRECT: 13e vendredi de Hirak: Les Algériens s’accrochent au refus de la présidentielle du 4 juillet

Crédit photo:DR.

Sans vouloir baisser pavillon, animés par une résistance ferme et déterminée, les Algériens s’apprêtent à vivre une nouvelle journée de manifestation pour le 13 vendredi consécutif depuis le tout début des manifestations contre le pouvoir le 22 février. Le jeûne ne constitue nullement une entrave pour poursuivre le mouvement de protestation engageant des millions d’Algériens à investir les rues de toutes les villes du pays. Le mot d’ordre est toujours retenu, les revendications toujours maintenues et l’objectif reste inentamé.

 

Décidément, le pouvoir continue à battre froid des millions d’Algériens. Le calendrier qu’a fixé les tenants du pouvoir, est maintenu avec une présidentielle programmée pour le 4 juillet malgré le rejet massif du peuple. Ce vendredi, les Algériens devraient rappeler au pouvoir qu’une élection présidentielle ne peut se tenir en ayant les même figures au pouvoir. Les revendications sont claires, le peuple veut « le départ de tous » et une transition démocratique dirigée par des hommes qu’il choisira. Cependant, Le pouvoir est-il prêt à céder devant des millions de voix qui appellent à son départ? Une chose est sûr, le peuple, lui, n’est pas prêt à jeter la manche après la cognée.

18H00

Préparatifs pour Iftar géant à Bordj Bou Arreridj.

17H43

Les manifestants commencent à se disperser dans le calme à Alger.

17H30

3le 04 juillet, il y-aura une marche », scandent les manifestants pour exprimer le rejet de la présidentielle à laquelle appelle le pouvoir.

17H00

Imposante marche à Oran. Des milliers de manifestants ont investi les rues de la ville pour réclamer le départ du pouvoir et de ses relais.

16H30

A Bouira, les journalistes de l’ENTV ont été chassés par les manifestants

16H00

Marée humaine à Bordj Bou Arreridj

Crédit photo: DR. Tifo de Bordj Bou Arreridj

15h32


15H03

Des centaines de milliers de manifestants dans la rue. La police s’est retiré de la Grande Poste permettant ainsi aux manifestants de l’occuper.

14H40

A Constantine, les manifestants rejettent la présidentielle du 4 juillet.

14H15

La Wilaya d’Alger s’est expliqué, ce vendredi 17 mai, sur le déploiement des forces de l’ordre devant la Grande Poste empêchant ainsi les manifestants d’y accéder.

Selon la wilaya, des fissures auraient été constatées sur les escaliers de la Grande Poste, en raison du surpoids qu’ils supportent depuis le début des manifestations. La Wilaya a donc annoncé des mesures de préventions, dont l’interdiction de l’utilisation de ces escaliers et le début des travaux de réhabilitation.

14H00

A Bejaia, les manifestants ont entamé leur marche contre le pouvoir en place. « Système dégage », scandent les manifestants.

13H08

La police ferme le tunnel des facultés au manifestants

Crédit photo:DR

 

12H50

A Alger

Crédit photo: DR

12H40

Le général Gaid Salah est la cible des manifestants pour ce 13e vendredi. Le peuple conteste les décisions de l’état-major. Pour les manifestants, « la vague d’arrestations n’est qu’un spectacle pour duper le peuple et faire diversion ».

12H15

Grande Poste: La police utilise du gaz lacrymogène pour disperser la foule

12H08

A la grande Poste, des manifestants réclament le départ du chef du corps d’armée, Ahmed Gaid Salah et rejettent la présidentielle du 04 juillet. Les manifestants scandent « Gaid Salah dégage! »

11H55

Contrairement au vendredi passé, les manifestations de ce vendredi 17 mai,  sont marquées par un déploiement impressionnant des forces de l’ordre.


11H00

Important dispositif policier déployé à la Grande Poste pour empêcher le rassemblement des manifestants. L’accès au parvis est bloqué par les camions CRS.

09H50

Un premier rassemblement des manifestants à la place de la Grande Poste.

Crédit photo: DR

 

Adsence Milieu article