Dialogue : la commission Karim Younes annonce le début de sa mission

Crédit photo:DR. Karim Younès, ancien président de l'APN (2002-2004)

La commission nationale de médiation et de dialogue annonce l’entame de sa mission en vue de préparer l’élection présidentielle. Réunis, ce dimanche, à Alger en présence de ses membres, y compris les nouveaux dont on ne connait pas encore l’identité, l’instance que préside Karim Younes a créé des comités de travail et a procédé à la répartition des tâches entre ses membres.  

 

 Selon un communiqué de l’instance rendu public, en début d’après-midi, un comité des sages a été aussi mis en place. Il est composé de toutes les personnalités qui ont accepté de rejoindre la commission. Une commission de consultation sera aussi mise sur pied, ajoute la même source.

 Saluant toutes « les initiatives de dialogue lancées par diverses entités et toutes les feuilles de route proposées pour la sortie de crise », la commission de Karim Younes affirme que toutes ces suggestions seront prises en compte.

Elles constitueront, selon la même source, une matière de travail pour la commission lors de l’élaboration de la première mouture de sa proposition de sortie de crise. Une mouture qui sera, selon la commission, « proposée au débat lors d’une conférence nationale qui sera organisée à l’issue des rounds de dialogue devant être entrepris sans délais ».

« Les différentes plateformes et propositions seront des documents importants et une base de travail qui guideront la Commission dans l’élaboration de la première mouture des propositions. Et cela après avoir écouté, naturellement, tous les acteurs de la société dans les prochains jours », ajoute la même source.

La Commission, ajoute-t-on dans ce communiqué, fera de la médiation pour rapprocher les points de vue des différents acteurs lors de la conférence nationale, « particulièrement en ce qui concerne le projet de loi électorale et le texte portant création d’une autorité nationale indépendante chargée d’organiser les élections présidentielles ».

 A cet effet, la Commission, lit-on dans le même communiqué, décide de commencer immédiatement son travail portant sur l’organisation du dialogue avec la classe politique, les personnalités nationales et la société civile.

Adsence Milieu article