Suivez-nous

Economie

DG de la bourse d’Alger: l’importation des voitures d’occasion risque de créer une flambée des devises étrangères par rapport au dinar

Avatar

Publié

le

Le directeur général de la Bourse d’Alger, M. Yazid Benmouhoub a prévenu, ce lundi 13 mai, sur les répercussions néfastes de la levée de l’interdiction des véhicules d’occasions envisagée par le gouvernement sur l’économie nationale.

 

S’exprimant sur les ondes de la Radio chaine 3, Yazid Benmouhoub a estimé que cette mesure dont le ministre du Commerce, Saïd Djellab, avait récemment annoncé la possibilité laissée aux Algériens peu fortunés, d’importer un véhicule de moins de trois ans d’âge « va certes contraindre les « constructeurs » automobiles à baisser leurs tarifs et daigner réduire leur marge bénéficiaire ».

Le DG de la Bourse d’Alger a indiqué que la même mesure va « tout naturellement amener les personnes intéressées à devoir s’adresser au marché parallèle pour pouvoir acquérir des devises qu’elles déposeraient dans les banques et solder ainsi le prix de l’objet de leur désir avec le risque de voir les monnaies étrangères flamber par rapport à un dinar déjà mal en point ».

Yazid Benmouhoub a tenu, dans ce sens,  à relever l’importante marge bénéficiaire prélevée par les entreprises pratiquant le montage de véhicules en Algérie qui est à l’origine d’un écart significatif de coût par rapport à ceux ramenés de l’étranger.

Economie

Montage automobile : Cevital, Achaïbou, Emin Auto et le trésor public indemnisés

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Unité de montage automobile Algérie

Le tribunal de sidi M’hamed a condamné Ahmed Ouyahia, les anciens ministres de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb (en fuite), Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda, Amine Tira (fonctionnaire du ministère de l’Industrie), ainsi que les hommes d’affaires condamnés dans l’affaire du montage automobile, à verser au trésor public qui s’est constitué partie civile dans cette affaire des dédommagements à hauteur de 20 milliards de dinars, rapporte l’agence officielle.

Le juge a également décidé un dédommagement au profit de Abdelhamid Achaïbou (propriétaire de KIA) d’un montant de 2 milliards de DA qu’il percevra de la part de Ahmed Ouyahia, les anciens ministres de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb (en fuite), Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda, et Amine Tira (fonctionnaire du ministère de l’Industrie), condamné dans la même affaire.

Le groupe Cevital appartenant à l’homme d’affaire actuellement en prison, Issad Rebrab, obtient réparation dans l’affaire du montage automobile. Le Groupe percevra une indemnité de 10 milliards de centimes. Cette somme lui sera versée par l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia ainsi que les deux anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mahdjoub Beda.

Emin Auto, quant à lui, percevra la somme de 50 milliards de centimes à titre d’indemnités.

Lire la suite

Economie

Quelques chiffres à retenir du procès lié à l’automobile

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© DR | Unité de montage automobile Algérie
© DR | Unité de montage automobile Algérie

Durant le procès tenu, aujourd’hui 4 décembre, au tribunal de Sidi M’hamed, les chiffres cités dans les dossiers sont hallucinants.

300 Milliards de centimes est le montant qui a transité dans le compte de l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia en une année.

75 Milliards de centimes est le montant collecté pour la compagne du président poussé à la porte, Abdelaziz Bouteflika.

19 Milliards de centimes est la somme tirée par Ali Haddad sur le compte de campagne du président Abdelaziz Bouteflika.

6 milliads de dollars est le montant de l’importation de véhicules en 2013.

Lire la suite

Economie

Sonatrach : changements à la tête de trois divisions

La société nationale des hydrocarbures, Sonatrach, connait de nouveaux changements. Après la nomination, il y a quelques jours, d’un nouveau PDG du groupe, trois principales divisions de l’entreprise ont désormais de nouveau responsables.

Achour Nait Tahar

Publié

le

Siège Sonatrach Alger
© DR | Siège de la société Sonatrach à Alger

Il s’agit de la division du Forage avec la nomination de Hammoudi Brahim, actuel PDG de l’ENTP, en remplacement de Bourahla Abderrahim. De son coté la division exploration a connu aussi un changement au niveau de sa direction avec l’arrivé de Badji Rabie à la place de Daoudi Noureddine. Au niveau de la division production Slimani Mohamed est installé à la tête de sa direction à la place de Aouchar cherifa.

Ces changement interviennent deux semaines après la nomination du nouveau PDG de Sonatarch en l’occurrence Kamel Eddine Chikhi, par le chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah, le 14 novembre écoulé. Il a remplacé Hachcichi Rachid.

Aucune information n’a filtrée quant aux motifs de ces changements opérés à la tête de ces divisions. Selon des observateurs, les changements répétitifs au sommet de la compagnie des hydrocarbures, pourront être nuisibles à la réputation de la société.

Lire la suite

Tendances