Connect with us

Politique

Deux fils d’Ahmed Gaid Salah interdits de quitter le territoire national

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Deux fils du défunt Ahmed Gaid Salah, ancien général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major, sont interdits de quitter le territoire national, nous confirment plusieurs sources. C’est l’ancien secrétaire particulier de leur père, Guermit Bounouira, récemment présenté devant la Justice qui les aurait entrainés avec lui.

En effet, depuis le 18 août Adel et Boumediène Gaïd Salah font l’objet d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN). La décision a été prise par le parquet près le tribunal de Dar El Beida à Alger. 

Selon les déclarations de sources sécuritaires au quotidien francophone El Watan, cette procédure entre dans le cadre de l’affaire de l’ancien secrétaire personnel d’Ahmed Gaid Salah, Guermit Bounouira. Ce dernier, rappelons le, a été remis par la Turquie aux autorités algériennes en fin juillet et a été présenté devant le tribunal militaire de Blida le lundi 03 août. Selon le ministère de la Défense nationale, le prévenu est poursuivi pour “haute trahison”. Il est actuellement en détention. 

Les mis en cause ont été cités lors des auditions de l’adjudant-chef à la retraite présenté comme étant “la boîte noire du MDN”, en raison du poste délicat qu’il occupait en l’occurrence: secrétaire particulier d’Ahmed Gaid Salah, ont-ils déclaré au quotidien.

En outre, ces mêmes sources sécuritaires révèlent à El Watan que Adel et Boumediène ne sont pas les seuls à être interdits de quitter le territoire national. Ils seraient plus d’une dizaine à avoir fait l’objet de la même mesure. « Préventive, cette mesure judiciaire a été prise à la veille de l’ouverture des frontières algériennes, qui coïncide avec l’ouverture de plusieurs enquêtes par les services de sécurité dans lesquelles ils sont cités », ont-ils indiqué au quotidien. 

Si le dossier de Guermit Bounouira a été traité par le tribunal militaire de Blida, celui des deux enfants du défunt général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah et des autres mis en cause a été transmis, en tant que civils, au tribunal correctionnel de Dar El Beïda, précise-t-on.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR