Connect with us

Economie

Des sachets de ciment retrouvés dans une cargaison de lait en poudre importée

Published

on

Des paquets de ciment ont été retrouvés, le 24 juin dernier au niveau du port d’Oran, dans une cargaison de lait en poudre importée de l’Argentine. Le directeur général l’Office National Interprofessionnel du lait et de produits laitiers (ONIL), Khaled Soualmia, s’est exprimé ce jeudi 1er juillet sur cette affaire, affirmant que “toutes les mesures ont été prises”.

Quelques jours après la découverte de corps d’animaux morts dans une commande de blé en provenance de la France, une autre découverte étrange a été faite. Cette fois-ci, les services de l’ONIL ont découvert qu’un des conteneurs censés acheminer une commande de poudre de lait était chargé d’une matière outre que la matière commandée à savoir avec du ciment.

“Nous avons remarqué des sachets de ciment dans l’un des conteneurs, mais il faut préciser qu’il ne s’agit pas de ciment mélangé à la poudre de lait. Un conteneur contenait des sachets de ciments tandis que les 19 autres conteneurs comportaient de la poudre de lait”, a déclaré le directeur général de l’ONIL, précisant que cette commande a été effectuée auprès d’un fournisseur avec lequel l’office collabore depuis 2016.

D’après le responsable cette affaire fait l’objet d’un suivi après que des mesures aient “été prises dans l’immédiat”.

“Toutes les mesures adéquates ont été prises dans l’immédiat et nous avons exigé du fournisseur les explications nécessaires”, a indiqué le responsable.

Pour rappel, les corps de deux animaux morts ont été découverts dans une cargaison de blé importée de France le mois de juin dernier. La cargaison a été renvoyée à son expéditeur avec une demande de remboursement et le fournisseur a été blacklisté, avait informé le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Abdelhamid Hamdani. 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR