Connect with us

En continu

Des militants du PT interceptés par la police

Avatar

Published

on

Les mesures d’apaisement promis par les tenants du pouvoir semblent être appliquées aux doigts mouillés. Le Parti des travailleurs (PT) affirme que des militants et des militantes du parti ont été interceptés aujourd’hui lors de la marche du 23e vendredi à Alger.

 

“Après avoir pris connaissance du contenu des banderoles où étaient inscrits ”libération des détenus politiques et d’opinion” et « souveraineté populaire = assemblée constituante souveraine », les policiers, menaçant de prendre tous les militants en « cellule » ont confisqué banderoles, pancartes et posters de Louisa Hanoune”, souligne le communiqué du parti.

Ramdane Tazbit dirigeant du parti, présent sur les lieux a tenté, selon la même source, “de raisonner les policiers en indiquant que ceci était contraire au discours du président de l’État par intérim qui recevait la veille un panel de six personnalités où il était question de mesures d’apaisement et de liberté de manifestations”. L’officier de police a riposté que “vous pouvez manifester mais sans ce type de slogans”.

En dépit des préalables posés par les six personnalités nationales devant le chef de l’Etat, qui, annonçant la mise en place d’une commission de dialogue dirigée par Karim Younes, s’est dit prêt à répondre favorablement à ces conditions. Une promesse qui tardera visiblement à éclore. Ce qui risque d’accentuer la crise de confiance déjà profonde entre l’Etat et le peuple

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR