Connect with us

Politique

Dérapage du consul marocain : “les démarches de l’Algérie ne peuvent avoir d’interprétation que celle de son rappel”

Avatar

Published

on

Les démarches entreprises par le Gouvernement pour dénoncer le grave dérapage du consul général marocain à Oran et appeler la partie marocaine dans des termes sans équivoque, à prendre les mesures qui s’imposent, ne peuvent avoir une autre acception ou interprétation que celle de son rappel par son pays, indique jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali-Cherif.

En réponse à une question de l’APS, au sujet de la déclaration faite à la MAP par le ministre marocain des Affaires étrangères, Nacer Bourita, le 9 juin 2020, dans laquelle il affirme, entre autres, que le rappel du Consul général du royaume s’est opéré à l’initiative exclusive de son pays, le porte-parole du MAE, “tout en soulignant la volonté de la partie algérienne d’éviter de verser dans toute polémique stérile, a rappelé les démarches, conformes à la pratique diplomatique universelle, entreprises par le Gouvernement algérien pour dénoncer le grave dérapage du consul général marocain et appeler la partie marocaine, dans des termes appropriés et sans équivoque, à prendre les mesures qui s’imposent, lesquelles ne peuvent avoir une autre acception ni autre interprétation que celle du rappel par le Maroc de son consul à Oran”.

“Cette exigence de la partie algérienne a été réitérée dans des termes clairs et directs à l’occasion des entretiens téléphoniques qui ont eu lieu entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, suite à cet épisode malheureux”, a indiqué M. Benali-Cherif.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR