Connect with us

Politique

Dénonçant l’agression des juges à Oran : le syndicat des magistrats réclame le départ de Zeghmati

Le Syndicat National des Magistrats (SNM) dénonce “le dérapage dangereux” qui s’est produit aujourd’hui 03 novembre à la cour d’Oran, et annonce “la suspension de toute négociation avec la tutelle jusqu’au départ de ministre de la justice Belkacem Zeghmati”.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© INTERLIGNES | Rassemblement des magistrats devant la cour suprême à Alger
© INTERLIGNES | Rassemblement des magistrats devant la cour suprême à Alger

Face à “cette mascarade” le SNM dénonce “le dérapage dangereux qui s’est produit aujourd’hui à la cour d’Oran, en faisant appel à la force publique et aux forces anti-émeutes contre les magistrats” tout en précisant que cette violence “a causé des blessures dangereuses”.

Le SNM dénonce “l’atteinte aux franchises des bâtiments des institution judiciaires conformément aux conventions internationales en temps de paix et de guerre” précisant que “ce qui s’est passé aujourd’hui est contradictoire aux discours officiels du ministère qui prétend la médiation”.

Face à la violence, le SNM se réserve “le droit de faire recours aux procédures légales nécessaires contre les responsables de cette mascarade”.

Le Club des magistrats a dénoncé quant à lui « un comportement lâche ».

Pour rappel, les magistrats entrent dans la deuxième semaine de grève illimitée suivie à 98%, pour demander “la libération de la justice de toutes les pressions” conclut le SNM.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR