Suivez-nous

Politique

Déchéance de la nationalité: le parti des travailleurs demande le “retrait immédiat de l’avant-projet de loi”

Achour Nait Tahar

Publié

le

Privatisations : Louisa Hanoune dénonce le bradage de la SNTA
© DR | Louisa Hanoune, secrétaire générale du parti des travailleurs (P

Au lendemain de l’annonce du gouvernement du controversé avant-projet de loi portant déchéance de nationalité algérienne acquise ou d’origine, visant spécialement les ressortissants de la diaspora, le parti des Travailleurs (PT) a demandé le retrait immédiat de cet avant-projet.

Dans un communiqué rendu public via les réseaux sociaux , le parti de Louisa Hanoune estime que “le code pénal qui a été préparé par le gouvernement et adopté par l’Assemblée Populaire Nationale (APN) a ouvert la voie à tous les dérapages : emprisonnements et condamnations arbitraires contre les militants et activistes avec des chefs d’inculpation élastiques et approximatives comme atteinte à l’unité nationale et aux intérêts supérieurs de l’Etat”, dénonce-t-il.

Le même document souligne que c’est “gravissime et inqualifiable pas dans la voie de l’autoritarisme”. Et d’ajouter : “cet avant projet de loi vise à terroriser nos compatriotes qui se trouvent ainsi menacés d’une sanction infamante de retrait de la nationalité algérienne acquise et transmise par le sang qui circule dans nos veines”, s’est indigné le parti trotskyste. Le parti réclame une seule exigence : le retrait immédiat

C’est une loi qui montre les algériens vivant à l’étranger du doigt comme des potentiels traîtres par le seul fait de vivre hors de nos frontières. Inacceptable !

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR