Connect with us

Politique

Décès d’un Algérien en Belgique: le dossier “suivi de près” par les autorités algériennes

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le ministère des Affaires Etrangères a réagi, jeudi, via un communiqué, au décès du ressortissant algérien Kadri Abderrahmane Ridha dit Akram en Belgique suite à une intervention policière affirmant que l’Algérie qui “suit” le dossier de près “veille” à ce que toute la lumière soit faite sur l’affaire.

“Le dossier de la mort du ressortissant algérien Kadri Abderrahmane Ridha dit Akram, à Anvers en Belgique, en date du 19 juillet 2020, dans des conditions qui restent à élucider et qui a suscité l’émotion et la compassion des Algériens aussi bien en Algérie qu’à l’étranger, est suivi à l’évidence de près par les hautes autorités dans notre pays”, lit-on dans le communiqué.

“Nos représentations diplomatique et consulaire à Bruxelles se sont mises en contact avec la famille du défunt et les autorités administratives, policières et judiciaires du Royaume de Belgique, dès qu’elles ont eu connaissance de cette triste nouvelle. Notre Ambassade ainsi que notre Consulat Général à Bruxelles sont instruits à l’effet d’apporter toute l’aide et l’assistance nécessaires à la famille du défunt et de l’accompagner dans cette dure épreuve”, poursuit le communiqué.

“l’Algérie exige et veille à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que toutes les zones d’ombre soient levées”, souligne le communiqué du ministère qui “tient à présenter ses condoléances les plus attristées aux membres de la famille du défunt”.

Il s’agit de la deuxième réaction officielle après celle de l’Ambassadeur d’Algérie en Belgique. Dans une déclaration à la presse belge, Amar Belani a estimé qu’il est “difficile de se prononcer sur l’intervention des agents de police ainsi que sur les conditions exactes dans lesquelles s’est déroulée l’arrestation de notre jeune compatriote Akram ».

Pour rappel, un algérien âgé de 29 ans est décédé après une interpellation par la police dans la ville d’Anvers en Belgique.

Son décès qui rappelle celui de George Floyd, décédé en mai dernier, aux Etats-Unis, lors d’une interpellation musclée, a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Le démenti de la police belge concernant l’usage de force par ses agents n’a pas absorbé la colère des internautes.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR