Suivez-nous

Culture

Décès de l’écrivaine égyptienne Nawal el-Saadawi

Avatar

Publié

le

© DR |

Elle était l’une des figures égyptiennes de l’émancipation des femmes dans le monde arabe. L’écrivaine Nawal el-Saadawi, 89 ans, est décédée dimanche, a annoncé le journal d’État Al-Ahram.

Nawal el-Saadawi, auteur notamment de deux livres féministes de référence, Au début, il y avait la femme et La femme et le sexe, a longtemps lutté pour les droits des femmes et contre le patriarcat dans le monde arabe. Médecin, elle a écrit plus d’une cinquantaine d’ouvrages dans lesquels elle se prononçait contre la polygamie, le port du voile, l’inégalité des droits de succession entre hommes et femmes en islam et surtout l’excision, qui concerne plus de 90% des Égyptiennes.

Nawal el-Saadawi, auteur notamment de deux livres féministes de référence, Au début, il y avait la femme et La femme et le sexe, a longtemps lutté pour les droits des femmes et contre le patriarcat dans le monde arabe. Médecin, elle a écrit plus d’une cinquantaine d’ouvrages dans lesquels elle se prononçait contre la polygamie, le port du voile, l’inégalité des droits de succession entre hommes et femmes en islam et surtout l’excision, qui concerne plus de 90% des Égyptiennes.

En 1993, elle avait quitté l’Égypte après avoir reçu des menaces d’islamistes, pour rejoindre les États-Unis. Elle a été écrivaine en résidence pendant trois ans à l’université Duke, en Caroline du Nord. De retour dans son pays natal en 2005, elle s’est lancée dans une campagne présidentielle avant d’abandonner la course, assurant que les forces de sécurité l’empêchaient de conduire ses meetings électoraux.

Deux ans plus tard, l’institution théologique Al-Azhar, l’une des plus prestigieuses de l’islam sunnite, portait plainte contre elle pour atteinte à l’islam. Elle a été critiquée en 2013 pour avoir soutenu la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par le général devenu président, Abdel Fattah al-Sissi.


Lire la suite
Publicité
Commentaires