Connect with us

Société

Décès de l’artiste Idir : Les hommages se multiplient en Algérie et à l’étranger

Achour Nait Tahar

Published

on

Le chanteur Kabylie, Idir
© DR | Le chanteur Kabylie, Idir

Le décès de l’ariste Idir survenu hier soir, 2 mai dans un hôpital de  la capitale française à l’âge 70 ans a suscité une vague de réactions et d’hommages venant de personnalités de divers horizons.

La disparition du l’auteur de “A Vava Inova” a fait réagir l’autre star de la chanson kabyle en l’occurence Ait Menguellet, très ému par la nouvelle du décès de son ami.

“Coup dur en cette belle matinée de printemps ! Pour moi le départ de Idir marque la fin d’une époque pour notre chanson. À ma dernière visite, il me disait qu’il était peu probable qu’il monte encore sur scène à cause de sa respiration assistée. On s’était mit à imaginer un moyen de dissimuler une bonbonne d’oxygène à côté de lui sur la scène qui lui permettrait de chanter à son aise. Nos idées, agrémentées de son sens de l’humour bien connu, se sont transformées en une bonne partie de rigolade. La mort n’était pas au programme, aucun de nous n y pensait.
Repose en paix mon ami, ce que tu as laissé t’assure l’immortalité. Mes plus sincères condoléances à ses enfants et à toute sa famille”, C’est avec ces mots que Lounis Ait Menguellet a rendu hommage a son ami Idir sur page facebook.

Dans une contribution publié sur facebook, Said Sadi, fondateur du RCD et auteur de plusieurs ouvrages, très ému par la mort de l’artiste lui rend hommage “Idir me manque déjà. Au vu de l’émoi soulevé par sa mort, il sera difficile de s’habituer à l’absence de celui qui a dit nos colères, porté nos rêves et montré au monde l’image d’un peuple confiné mais jamais soumis. Que cette douleur partagée vienne dire à sa famille qu’Idir est pleuré par le peuple des dignes. Nous ne le verrons plus mais il fait partie de notre mémoire. Dors bien, Idir. Tu as mérité le repos et la reconnaissance dus aux hommes respectés parce qu’ils ont su se faire aimer. Nous avons apprécié ton talent et ta modestie; nous honorerons ton souvenir comme d’autres célèbrent les astres qui rythment les éternités. Tu fus à côté de nous, désormais tu es Nous”.

« J’ai appris avec beaucoup de regret et de tristesse la nouvelle de la disparition de feu Hamid Cheriet, connu sous le nom artistique d’Idir, l’icône de l’art algérien, à la renommée internationale », a écrit Abdelmadjid Tebboune Twitter.

« L’Algérie perd en lui une pyramide de l’art algérien, a souligné le président Tebboune, priant Dieu Le Tout-Puissant de prêter patience et réconfort à la famille du défunt, de l’entourer de Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis aux côtés de ceux qu’Il a comblés de Ses bienfaits et entourés de Sa grâce éternelle », précise la même source.

Pour sa par la ministre la ministre de la culture, Malika Bendouda a également présenté ses condoléances à la famille de Idir.

« Très triste d’apprendre la disparition d’#Idir : tout était sagesse, poésie et douceur dans ses chansons et sa musique, même pour mener des combats durs! Il a inspiré la musique dans le monde. L’Algérie, la Kabylie, ses racines sont devenues universelles », a écrit Rachida Dati, ex-ministre de la justice française sur Twitter.

“Triste nouvelle aujourd’hui nous venons d’apprendre la disparition d’un Homme que nous aimons profondément, un homme courageux et un exemple !Tu as marqué mon enfance en Famille. Je n’oublierai jamais notre rencontre. Repose en paix”, écrit la star du Réal Madrid, Zinédine Zidane sur Instagram.

La star des verts et de manchester City Riad Mahrez a rendu hommage à Idir en écrivant sur Twitter “Allah Yarhmou”. De leurs cotés Ramy Bensebaini et Youcef Atal ont également rendu hommage au célèbre artiste.

« Idir, légende de la chanson algérienne, s’en est allé. Son œuvre monumentale restera à jamais une source d’inspiration en Algérie et à travers le monde. Nos sincères condoléances à sa famille et à tous ceux qui pleurent sa disparition. Athyarhem Rebi », écrit Issad Rebrab sur Twitter.

« Adieu l’Artiste ! Adieu IDIR. Ce soir tu nous as quittés. Apôtre de la liberté. Le grand humaniste est parti ! Le sage. Mais les artistes à l’image de Dda Hamid ne mourront jamais. Ils sont en voyage, comme les oiseaux mythiques », a estimé l’écrivain Amine Zaoui sur page Facebook.

« Quelle immense tristesse, mon Dieu ! Je viens d’apprendre la nouvelle de la disparition de mon ami, notre ami à tous. Idir, le grand Idir, Hamid Cheriet, nous a quitté cette nuit. Que Dieu ait son âme.

Quelle perte pour notre pays, pour le monde artistique. Je suis profondément bouleversé. Rabbi yarahmou. Je présente à toute sa famille mes condoléances les plus sincères ainsi que je leur souhaite tout le courage et la force nécessaire pour supporter cette perte immense », a écrit l’artiste Safy Boutella sur Facebook.

« J’ai une peine immense en apprenant la disparition d’Idir. Chanteur-poète, sa voix douce résonnait puissamment en nous comme le chant d’un berger rêveur et généreux. Citoyen du monde et ménestrel au cœur tendre, il était unique. A vava Inouva cher Idir. », s’est ému Jack Lang, ancien ministre français de la Culture.

Pour rappel, beaucoup d’autres hommages venants de personnalités où de simple citoyens qu’on a pas pu tous publier.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR