Suivez-nous

Politique

Début du vote de la communauté algérienne à l’étranger : Premier fiasco pour le pouvoir

Ce qui devait arriver arriva ! Le début de l’opération de vote de la communauté algérienne à l’étranger tourne au fiasco. Le pouvoir qui s’entête à maintenir cette échéance, en dépit de son rejet massif et continu de l’écrasante majorité des algériens, récolte déjà les premiers revers. Les représentations diplomatiques algériennes dans diverses capitales à travers le monde ont été le théâtre, depuis ce matin, de plusieurs manifestations organisées par des Algériens opposés à la tenue de cette élection.

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR| les algériens de France manifestent contre la présidentielle.

En France (Bobigny, Paris, Lyon, Montpellier, Saint-Etienne, Reims), à Londres, à Lausanne en Suisse, à Bruxelles et à Milan, les bureaux de vote, désertés par les électeurs, ont été pris d’assaut par des manifestants scandant des slogans hostiles à ce scrutin et au pouvoir en place. Plusieurs vidéos ont été postées, dès le début de la matinée, sur les réseaux sociaux montrant des foules de manifestants devant les consulats d’Algerie, notamment en France. L’opération se déroule dans un climat de grande tension dans les différentes villes de France où des bureaux de vote ont été ouverts.

Les manifestants ont même chambré les quelques personnes ayant choisi de participer à cette élection en les traitant de « traitres », de « cachiristes » et de « vendus ». Les manifestants n’ont pas hésité à filmer les votants pour les dénoncer auprès de l’opinion. Dans certaines villes françaises, les autorités sont allées jusqu’à faire appel, selon certaines sources sur place, aux forces de l’ordre françaises pour empêcher les manifestants d’interrompre l’opération de vote. Certains manifestants, comme on le constate sur des vidéos partagées sur Facebook, ont même réussi à filmer avec leurs smartphones à l’intérieur des bureaux de vote pour montrer que la participation, voulue par les tenants du pouvoir, n’était pas au rendez-vous.

Outre les capitales européennes, au moyen Orient la communauté algérienne a également boudé cette opération. C’est ce qu’a diffusé, d’ailleurs, la chaîne TV El Ghad qui a montré un bureau de vote qui recense près de 6000 inscrits aux Emirats arabes unies, complètement vide.

Pour rappel, les Algériens de l’étranger ont prévu d’organiser des manifestations quotidiennes afin de protester contre la tenue des élections présidentielles.

Politique

Abdelmadjid Tebboune s’engage à régler les revendications des retraités de l’armée

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune en visite au ministère de la Défense nationale

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a effectué aujourd’hui, mardi 28 janvier, une visite au siège du ministère de la Défense nationale. Chef suprême des Forces armées et ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune a présidé une séance de travail à laquelle ont assisté les principaux responsables de l’Armée.

Dans sa quête de dialogue et d’une sortie de la crise à laquelle fait face le pays depuis bientôt un an, le chef de l’Etat a affirmé que « les revendications des retraités et des blessés de l’armée seront prises en charge pour fermer ce dossier définitivement », dans son discours prononcé à partir des Tagarins.

Véritable casse-tête auquel ont fait face les gouvernements précédents, le cas des retraités de l’Armée n’a pu connaître de solutions concrètes à ses revendications, sociales majoritairement.

Le nouveau locataire d’El-Mouradia, s’est engagé à régler définitivement ce dossier. Est-ce la fin du calvaire de cette frange de la société ?    

Lire la suite

Politique

Le décret de nomination de Saïd Chengriha comme chef d’état-major par intérim, publié au JO

Avatar

Publié

le

© DR | Le général-major Saïd Chengriha nommé en qualité de chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim

Le décret présidentiel signé le 9 janvier portant nomination du général-major Saïd Chengriha au poste de chef d’état-major par intérim de l’Armée nationale populaire (ANP) a été publiée ce mardi au dernier Journal officiel.

“Par décret présidentiel du 13 Joumada El Oula 1441 correspondant au 9 janvier 2020, le Général-major : Saïd Chengriha, commandant des forces terrestres, est chargé d’assurer, à compter du 23 décembre 2019, l’intérim de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire“, est-il écrit.

Le décret mentionne que “l’intérim n’exclut pas le plein exercice des prérogatives de la fonction de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire”.

Lire la suite

Politique

Tebboune préside une séance de travail au siège du ministère de la Défense nationale

Avatar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019 (archives)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, effectue, ce mardi, une visite au siège du ministère de la Défense nationale au cours de laquelle il préside une séance de travail, rapporte l’agence officielle.

Abdelmadjid Tebboune a été accueilli par le chef d’Etat-major, vice-ministre de la Défense, Saïd Chengriha accompagné du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, des commandants des Forces, de la Garde républicaine, de la Gendarmerie nationale et du commandant de la la 1ère Région militaire, ajoute la même source.

Lire la suite

Tendances