Connect with us

En continu

Début du procès, dans les “prochaines semaines” de Saïd Bouteflika, Toufik, Bachir Tartag et Louisa Hanoune

Avatar

Published

on

Le juge d’instruction du tribunal de Blida chargé d’instruire l’affaire impliquant Saïd Bouteflika, le général Toufik, Bachir Tartag et Louisa Hanoune, a “clos son enquête” et le procès débutera dans “les prochaines semaines”, rapporte, ce dimanche, la radio nationale Chaîne 3.

 

Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien Chef de l’Etat, Abdellaziz Bouteflika, ainsi que  ceux de l’ex-chef de l’ex- Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Mohamed Mediène, dénommé Tewfik, de Bachir Tartag, ex-chef du Département de surveillance et de sécurité (DSS) sont en détention provisoire depuis le 5 mai dernier, tandis que la Secrétaire générale du Parti des travailleur (PT), Louisa Hanoune est en détention depuis le 9 mai.

La même source rappelle qu’après avoir été auditionnées par le parquet général du Tribunal militaire, celles-ci ont été incarcérées sous les chefs d’inculpation « d’atteinte à l’autorité de l’Armée et de complot contre l’autorité de l’Etat ».

Citant les services chargés de l’enquête les mettant en cause, la chaine 3 précise que ces personnes s’étaient réunies dans une résidence des hauteurs d’Alger, aux fins de « déstabiliser le pays ». Pour rappel, ces chefs d’inculpations sont prévus dans les articles 284 du code de justice militaire et 77 et 78 du code pénal». Les quatre prévenus encourent des peines allant jusqu’à 20 ans de prison ferme.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR