Déboires financiers de l’entreprise publique : Sonelgaz réussit à réduire sa dette à 60 milliards de dinars en 2018

«Les créances du groupe industriel énergétique public, Sonelgaz , ont baissé à 60 milliards de dinars en 2018 contre 80 milliards de dinars en 2017, soit une baisse de 20 milliards de dinars sur le total de la dette».C’est ce qu’a indiqué, ce matin, Nabil Kafi, superviseur du pôle des industries énergétiques à Sonelgaz (SPE), lors de son passage télévisé sur la chaîne Ennahar.

Crédit photo: DR | Siège de la direction générale de SONELGAZ

«Les créances du groupe industriel énergétique public, Sonelgaz , ont baissé à 60 milliards de dinars en 2018 contre 80 milliards de dinars en 2017, soit une baisse de 20 milliards de dinars sur le total de la dette».C’est ce qu’a indiqué, ce matin, Nabil Kafi, superviseur du pôle des industries énergétiques à Sonelgaz (SPE), lors de son passage télévisé sur la chaîne Ennahar.

 

Ces dernières années, la consommation énergétique interne en Algérie a explosé pour de multiples raisons. Parmi celles-ci, figure l’utilisation d’appareils électroménagers énergivores par les ménages algériens dont la plupart ne répondent pas aux normes de l’économie de l’énergie. Sans oublier le cumul des factures impayées par les clients de l’entreprise, qui se chiffrent à des milliards de dinars.

A un moment donné, la Sonelgaz s’est retrouvée dans l’incapacité de résorber sa dette. Ce qui a conduit le gouvernement à intervenir et à solliciter le Trésor public pour couvrir partiellement la dette de cette entreprise au bord de la faillite.

Par ailleurs et pour faire face à cette situation, la Sonelgaz a mis en place un programme d’efficacité énergétique visant à rationaliser et réduire graduellement la consommation énergétique interne. Elle prévoit Egalement le lancement de plusieurs projets d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables, étant une alternative pour passer de l’électricité produite à base de gaz naturel à celle produite par le solaire.