Connect with us

Digital

De nouvelles accréditations remises à des représentants de médias étrangers dont ceux de France24 et Al Mayadeen

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Amar Belhimer, a remis, dimanche, de nouvelles accréditations au titre de l’exercice 2020, à près de 20 représentants de médias étrangers accrédités en Algérie dont ceux des agences AFP et Reuters, de la chaine Russia Today, la chaîne France 24, la chaîne Al Mayadeen et la chaîne Al Hadath.

La remise de ces accréditations intervient dans le cadre de “l’ouverture sur la scène médiatique en Algérie, afin de permettre aux correspondants étrangers dans notre pays d’exercer dans les meilleures conditions, dans le calme et en toute sérénité, conformément aux exigences de la profession”, précise un communiqué du ministère de la Communication.

“L’Algérie a reçu plusieurs demandes de la part de représentants de médias étrangers intéressés par la couverture des évènements d’envergure nationale en Algérie”, ajoute le communiqué qui précise qu’“une deuxième phase de remise d’accréditations aux représentants des médias étrangers en Algérie est intervenue en réponse à cette demande”.

Cette opération s’inscrit “en droite ligne avec les principes fondamentaux de la Constitution algérienne qui consacre le droit d’accéder à une information exacte à partir de sa source officielle et permet aux journalistes d’accéder à la source d’information, dans le respect total des lois de la République, de sa souveraineté, de sa stabilité et de sa sécurité générale, mais aussi dans le respect de l’éthique professionnelle, sans pour autant porter atteinte aux valeurs et composantes de la société algérienne, connue pour son hospitalité”, ajoute encore le communiqué.

“L’opération d’octroi d’accréditations aux représentants des médias étrangers en Algérie demeure ouverte à tous ceux intéressés par la couverture des activités et événements d’envergure à l’échelle nationale, conformément à la loi organique sur l’Information de 2012”, conclut le communiqué.

Notons, par ailleurs, que le journaliste Sofiane Merkachi, libéré en mai dernier après avoir purgé huit mois de prison ferme, a été accrédité en tant que correspondant de la chaîne libanaise Al Mayadeen. Le journaliste a été placé en détention préventive le 26 septembre 2019 pour avoir fourni des images des manifestations populaires à des médias étrangers notamment à la chaîne télévisée Al Jazeera

Notons, aussi, que cette remise d’accréditation intervient après l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt, le 28 juillet, du journaliste Moncef Ait-Kaci, ex-correspondant de France 24, et Ramdan Rahmouni cameraman de ladite chaîne télévisée. Les deux ont été libérés le lendemain.

“La Direction de France Media Monde et de France 24 travaillent sans relâche afin d’obtenir la libération de Moncef Ait Kaci et Ramdane Rahmouni. Les autorités algériennes ont été saisies dès hier soir. Des avocats sont auprès d’eux. Le Quai d’Orsay et sa cellule de crise ont été alertés”, a annoncé la direction de France 24 quelques heures avant leur libération, le 29 juillet.

Advertisement
Comments
Advertisement