Connect with us

Monde

Danish Siddiqui photographe de l’agence de presse Reuters, tué en Afghanistan

Published

on

© DR | Danish Siddiqui, photographe au sein de l'agence de presse Reuters

Danish Siddiqui, un photographe de l’agence de presse Reuters, a été tué, ce vendredi 16 juillet, en Afghanistan, alors qu’il couvrait des combats entre les talibans et les forces de sécurité afghanes qui se déroulait au niveau d’un post-frontière avec le Pakistan, a indiqué son agence.

Le photographe, accompagnait sur le terrain depuis le début de la semaine les forces de sécurité afghanes près de Kandahar, la grande ville du sud de l’Afghanistan. Ces derniers tentaient ce vendredi de reprendre la localité stratégique de Spin Boldak au sud du pays, tombée sous le contrôle des talibans depuis mercredi.

Présents sur place, M. Siddiqui et un haut gradé afghan ont finalement été tués par des tirs talibans, a indiqué à Reuters un commandant de l’armée afghane.

«Danish était un journaliste exceptionnel, un mari et un père dévoué, et un collègue très apprécié. Nos pensées vont à sa famille en ces moments terribles», ont déclaré le président, Michael Friedenberg, et la rédactrice-en-chef, Alessandra Galloni, de Reuters.

Il est à noter que le photographe, avait lui même annoncé à Reuters, avoir été touché au bras plus tôt ce vendredi. A peine rétabli, que combattants talibans qui faisaient retraite de Spin Boldak sont tombés sur le lieu où il se trouvait, selon le témoignage du commandant cité par la même source.

Prix Pulitzer

À titre de rappel, Danish Siddiqui, avait décroché lui et son équipe le prix Pulitzer, dans la catégorie « Photographie magazine », et cela, pour avoir couvert la crise des réfugiés Rohingya, une minorité musulmane apatride du Myanmar.

Le défunt, travaillait pour l’agence de presse Reuters, depuis douze an, soit depuis 2010. Sur le terrain depuis de nombreuses années, il a couvert plusieurs guerres et manifestations, notamment les guerres en Afghanistan, Irak, la crise des Rohingya, les manifestations à Hong Kong et même les tremblements de terre de 2005 au Népal.

Avec AFP.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR