Connect with us

En continu

Crise politique : le pouvoir refuse d’autoriser une rencontre de la société civile

Melissa NAIT ALI

Published

on

 Chasser le naturel, il revient au galop. Au moment où il prétend encourager le dialogue pour résoudre la crise politique actuelle, le pouvoir continue de fermer hermétiquement les espaces devant toutes les voix discordantes.

 

En effet, les dynamiques de la société civile qui s’apprêtaient à tenir, demain samedi 17 août, une conférence de concertations avec des partis politique et des personnalités nationales ont dû ajourner le rendez-vous faute d’autorisation.

La rencontre, indique-t-on, dans un communiqué rendu public a été reportée au 24 août prochain. “Le pouvoir montre sa volonté réelle quant à l’ouverture des espaces publics et le respects des libertés démocratiques”, dénonce, Saïd Salhi, vice-président de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook Selon lui, “au moment où le pouvoir fait la promotion de son offre de dialogue, la réalité est tout autre. Elle contraste avec le verrouillage du débat public, des médias, du dialogue dans la société. Le coup de force pour faire passer la feuille de route du pouvoir se précise de jour en jour”.

Réagissant à cette interdiction, le président de l’Association RAJ, Abdelwahab Fersaoui, explique que la demande d’autorisation de cette rencontre a été déposée par le syndicat des praticiens de la santé (SNPSP).

“Ce refus qui ne dit pas son nom, est un autre indice de l’entêtement de ce pouvoir machiavélique qui ne se soucie que de son maintien au détriment de la volonté populaire en essayant d’étouffer, de neutraliser, de diviser et de casser ce mouvement qui a suscité l’admiration du monde entier et qui a surpris ce pouvoir despotique”, condamne-t-il. Les dynamiques de la société civile tiendront, ce samedi, une conférence de presse au siège de l’UNPEF donner plus d’éclaircissement sur cette question.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR