Connect with us

Monde

Covid-19: record de décès en Inde, Moderna accélère sa production de vaccins

Published

on

© DR | Covid 19, record de décès en Inde

La pandémie de COVID-19 accélère jeudi en Inde, avec un nouveau record quotidien de décès qui ont dépassé la veille la barre des 200 000 au total, pendant que, du côté des fabricants de vaccins, Moderna compte produire trois milliards de doses en 2022 et BioNTech va déposer une demande d’autorisation dans l’Union européenne chez les 12-15 ans.

En Europe, où le seuil des 50 millions de contaminations a été franchi mercredi, la pandémie semble ralentir dans une majorité de pays, selon un comptage de l’AFP à partir de bilans officiels. Le Vieux Continent compte plus de 1 060 900 morts du virus sur les plus de 3,13 millions recensés dans le monde.

Aux États-Unis, pays où le virus a fait le plus de victimes (574 297 morts), le chiffre attendu de la croissance devrait illustrer le redressement économique et le président Joe Biden a estimé que le plan de vaccination était « l’un des plus grands succès logistiques » de l’histoire du pays.

L’Inde, quatrième pays le plus frappé en nombre de morts derrière les États-Unis, le Brésil et le Mexique, déplore au total 204 832 décès dus au coronavirus, dont 3645 sur les dernières 24 heures. Mais de nombreux experts estiment le bilan réel beaucoup plus élevé.

Le pays de 1,3 milliard d’habitants bat des records mondiaux de contaminations, avec près de 380 000 nouveaux cas sur les dernières 24 heures. Rien qu’en avril, l’Inde a dénombré plus de six millions de nouveaux cas, le tiers du total enregistré depuis le début de la pandémie, imputés en partie au nouveau variant dit indien.

Les hôpitaux submergés sont à court de lits, de médicaments et d’oxygène alors que l’aide internationale annoncée a commencé à arriver. Jeudi, un premier avion militaire américain chargé d’une partie de l’aide d’urgence de plus de 100 millions de dollars annoncée par Washington atterrira à New Delhi.

En Europe, une majorité de pays relâchent prudemment leurs restrictions. Le nombre quotidien de nouveaux cas est en baisse depuis deux semaines.

Les Pays-Bas ont rouvert leurs terrasses mercredi et supprimé le couvre-feu, dont l’introduction en janvier avait déclenché les pires émeutes dans le pays depuis des décennies. Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé du continent, seuls 2300 nouveaux cas en moyenne par jour sont signalés actuellement.

En France, pays européen le plus touché en nombre total de contaminations (5 565 852 cas), une timide décrue des nouvelles infections semble enclenchée. Le pays envisage une ouverture par étapes en mai-juin, dont le président Emmanuel Macron  présentera vendredi les grandes lignes dans la presse régionale.

Des vaccins par milliards

Sur le front des vaccins anti-COVID-19, le laboratoire américain Moderna veut produire trois milliards de doses en 2022 de son vaccin reposant sur la technologie de l’ARN messager et espère pouvoir fournir entre 800 millions et 1 milliard de doses cette année.

« Nous voyons que le virus se propage rapidement, nous voyons que le virus est en train de muter, nous voyons des nouveaux variants qui apparaissent. […] Nous devons prendre les devants pour être prêts si besoin est d’une troisième dose de rappel », a souligné jeudi le directeur Europe de Moderna, Dan Staner, sur la chaîne publique suisse RTS 1.

Les fabricants travaillent à de nouvelles versions de leur vaccin, adaptées aux variants. Mercredi, Ugur Sahin, le patron du laboratoire allemand BioNTech associé à l’américain Pfizer, s’est dit « confiant » dans l’efficacité de son vaccin, utilisant également l’ARN messager, contre le variant indien, nommé B.1617 et détecté dans « au moins 17 pays » selon l’Organisation mondiale de la santé.

BioNTech est sur le point de déposer dans l’Union européenne une demande d’autorisation de son vaccin chez les enfants de 12 à 15 ans, rendant possible une homologation en juin.

Le cap du milliard de doses de vaccins contre la COVID-19, administrées dans 207 pays ou territoires, a été franchi ce week-end, selon un comptage de l’AFP.

Aux États-Unis, « plus de la moitié des adultes ont reçu au moins une injection » et « les décès de personnes âgées ont baissé de 80 % depuis janvier », a souligné Joe Biden mais « il reste du travail à faire pour battre le virus, nous ne pouvons pas baisser la garde ».

Dans cette course à la vaccination, un rapport publié mercredi par l’unité de lutte contre la désinformation de la diplomatie européenne estime que la Russie et la Chine se sont engagées dans des campagnes de « dénigrement » pour saper la confiance dans les vaccins approuvés par l’UE afin de placer les leurs. Le compte Twitter officiel du vaccin russe Spoutnik V a dénoncé « une campagne de désinformation ».

Jeudi, l’Uruguay a reçu 50 000 doses de vaccin offertes par le laboratoire chinois Sinovac Biotech pour immuniser joueurs, entraîneurs et arbitres en vue de la Copa America (13 juin-10 juillet).

Au Venezuela, la béatification de José Gregorio Hernandez (1864-1919), « le médecin des pauvres » qui a lui-même passé une partie de son existence à lutter contre l’épidémie de grippe espagnole, s’effectuera vendredi en petit comité à cause de la pandémie. Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, a renoncé au voyage.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR