Connect with us

Politique

Covid-19: Le Pr Kamel Sanhadji appelle à instaurer le pass sanitaire

Published

on

Le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le professer Kamel Sanhadji, a appelé ce jeudi à travers les ondes de la radio chaine III, à instaurer le pass sanitaire pour prévenir contre la dégradation de la situation épidémiologique.

« Il faut mettre en place le plus rapidement possible le pass sanitaire, quitte à le gérer de façon graduelle, de sorte que la culture se mette en place et que les citoyens voient que c’est dans leur intérêt et constatent concrètement que cela se traduit par une baisse des décès et des cas compliqués de Covid-19 », a appelé le Pr Kamel Sanhadji.

Le responsable qui a appelé il y a quelques jours à la reprise d’une vaccination massive qui « jouerait le rôle d’anti-confinement », a révélé ce jeudi que l’instance sanitaire qu’il dirige a remis un rapport au président de la République. Ce rapport démontre, précise le responsable, « l’efficacité des mesures de contrôle et de confinement sur la courbe des contaminations mais aussi, les effets positifs de la vaccination sur la réduction du nombre de décès ».

« Dans les pays qui ont vacciné au moins 70% de leur population, on voit une dissociation claire et nette entre la progression des contaminations et sa non répercussion sur les décès », a argué le responsable. Or, dans notre pays, « moins de 5 millions de citoyens ont été entièrement vaccinés ».

« C’est une situation lamentable », le Pr Kamel Sanhadji, ajoutant que « contaminer les autres n’est pas une liberté ».

Menace de péremption sur 13 millions de doses

Alors que les autorités sanitaires ont récemment dévoilé que l’Algérie est à la porte d’une quatrième vague, le président de l’agence nationale de sécurité sanitaire a indiqué qu’il « est urgent de se faire vacciner, car il faut attendre entre 4 et 6 semaines après l’inoculation du vaccin pour développer une réponse immunitaire ».

Cet appel à la vaccination se multiplie de plus en plus ces derniers jours, d’autant plus que 13 millions de doses de vaccins risquent d’atteindre leur date de péremption avant d’être administrées.

« Une opération d’importation de quantités considérables de vaccin anti-covid19 a été gelée en raison de la disponibilité actuelle de plus de 13 millions de doses non encore utilisées vu l’abstention des citoyens », a alerté le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid.



Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR