Connect with us

Accueil

Covid-19: la fin de la pandémie en Algérie ?

Published

on

Est ce la fin de l’épidémie de Covid-19 en Algérie ? La question s’impose dès le moment où les cas de contaminations ont sensiblement baissé depuis plusieurs semaines. Plus encore, ce dimanche 17 avril 2022, le ministère de la Santé affirme n’avoir enregistré aucun nouveau cas, pour la première fois depuis deux ans.

Dans son bilan quotidien, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, annonce « 3 cas de guérisons, 1 seul patient se trouvant en soins intensifs, 0 décès et 0 nouveaux cas ». Une première depuis le début de l’épidémie en Algérie, avec l’annonce en février 2020 d’un premier cas détecté.

Le 25 février 2020, le ministre de la Santé, le Pr Abderrahmane Benbouzid, a annoncé que le premier cas de Covid-19, un Italien salarié d’Eni arrivé à Oualrgla, était confirmé.

Depuis, les autorités algériennes avaient pris une série de mesures allant de la fermeture de l’espace aérien au confinement partiel à domicile, à l’interdiction des manifestations et regroupement de personnes notamment les marches du Hirak, à la fermeture des écoles et des universités, …etc.

La décrue de la pandémie a pourtant commencé depuis plusieurs semaines déjà. Durant la 4e vague en janvier 2022, un record de 2500 cas quotidien a été enregistré. La propagation très rapide du variant Omicron aidant.

Le 4 avril dernier, le ministre de la Santé a présidé une réunion par visioconférence avec les directeurs de wilayas. À l’occasion, le Pr Abderrahmane Benbouzid a qualifié la situation épidémiologique de « rassurante et maîtrisée » à la faveur de la baisse importante des cas de contamination. Ceci a poussé les autorités à « lever » un certain nombre de restrictions notamment au niveau des mosquées à l’occasion du mois sacré de ramadhan, a précisé le ministre.

Début mars déjà, le ministre a évoqué pour la première fois « la fin de l’épidémie ». Commentant la tendance baissière des cas enregistrés depuis le pic de janvier, le Pr Benbouzid a déclaré au média DZ news que « nous sommes peut-être à la fin de l’épidémie ».

Malgré un taux national faible de vaccination (environ 30% en mars), le ministre s’est montré optimiste, estimant les personnes immunisées naturellement grâce à l’infection, entre 60 et 70%. Ce qui permettra, en plus des 30% de vaccinés, selon lui, de « casser et stopper la chaîne de transmission ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR