Connect with us

Monde

Covid-19: GSK et CureVac coopèrent pour un vaccin contre les nouveaux variants

Published

on

Le laboratoire britannique GSK et son concurrent allemand vont coopérer pour produire un vaccin contre les nouveaux variants de la covid-19 qui sont apparus en décembre dernier. Plusieurs laboratoires ont annoncé l’efficacité de leurs antidotes faces aux nouvelles souches.

L’objectif est de développer un candidat vaccin à ARN message “qui réponde aux variants qui surviennent” pendant la pandémie avec l’espérance qu’il soit prêt pour 2020, indiquent les deux compagnies dans un communiqué, soulignant que les travaux vont commencer “dès maintenant”.

L’accord prévoit que GSK va verser 150 millions à la start-up allemande. Cela permettra au britannique de détenir les droits du nouveau vaccin dans tous les pays sauf l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse.

“Nous pensons que la prochaine génération de vaccin sera cruciale dans la lutte qui se poursuit contre le Covid-19”, déclare Emma Walmsley, directrice générale de GSK.

Plusieurs laboratoires dont Pfizer et BioNTech ont estimé que leurs vaccins sont efficaces contre les nouveaux variants dont le variant britannique et sud africain. Ils ont, néanmoins, assuré être “prêts à réagir” face aux variants émergents.

Pfizer et BioNTech, dont le vaccin a été autorisé dans plusieurs pays du monde, pensent “que la flexibilité du vaccin à ARN messager (technologie innovante sur laquelle a été développé leur vaccin) est appropriée pour développer de nouveaux variants du vaccin si besoin”.

Un vaccin par GSK et Sanofi

Le britannique GSK travaille également avec le français Sanofi pour développer un candidat vaccin contre la coronavirus.

“Sanofi collabore avec GSK pour développer un candidat-vaccin COVID-19 faisant appel à la même technologie de protéine recombinante que celle employée par Sanofi pour la fabrication de ses vaccins contre la grippe saisonnière, combinée à la technologie de production d’adjuvant à usage pandémique de GSK”, avait informé Sanofi.

Cependant, GSK et Sanofi ont annoncé en décembre dernier que leur antidote ne sera pas prêt avant la fin de 2021.

Avec AFP




Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR