Connect with us

Société

Covid-19 en Algérie : Le bilan s’élève à 511 cas dont 31 morts

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le dernier bilan lié à la propagation du coronavirus en Algérie fait état de 57 nouveaux cas confirmés positifs au covid-19 et deux nouveaux décès, portant à 511 le chiffre total de contamination dont 31 décès.

Selon la commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus en Algérie , les deux nouveaux décès ont été enregistrés aux niveaux des wilayas de Tizi-Ouzou et Ain Defla, il s’agit respectivement d’un émigré de France âgé de 75 ans, et d’un homme âgé de 64 ans.

Par ailleurs, Djamel Fourar, informe que le nombre de guérison reste inchangé, soit 31 cas.

Advertisement
3 Comments

3 Comments

  1. Avatar

    Medag

    29 mars 2020 at 19:26

    Les chiffres sont ils exacts gare aux coloriages et mensonges car dans la semaine actuelle la situation va virer au rouge.
    De nombreuses compétences épidémiologiste en Algérie s’inquiètent de l’absence de données cohérentes pour des analyses et des projections de l’évolution du pic epidemique attendu..
    Des données chiffrés basiques ne veulent rien dire et risque de n’être que la partie visible de l’iceberg.
    Comment sont récoltés ces chiffres. ?
    A partir d’envois quotidiens des dsp des wilayas.. ?
    A t on un véritable réseau épidémiologique de surveillances sur le territoire national?
    Les services de renseignements généraux de la police et des autres organes de sécurité croisent t ils leurs informations avec ceux de l’administration sanitaire..he oui ya si Tebboune boys sacré comme tout le monde ce que veut dire cela..
    On contrôle la situation …
    Quelle situation. ?
    Réelle ou celle des carriéristes incompétents des services de la santé.
    Les renseignements de nos services devraient serrer la vis au niveau des collecteurs dsp.
    Gare au tsunami et à la défaillance chaotique qui se préfigure.
    Monsieur le président changer vite de conseillers et croiser les infos on vous ment délibérément réagissez vite votre premier ministre semble revenir aux comités des quartiers et des villages cela signifie t il crash de vos administrations?
    Ces comités populaires sont inutiles dans pareille situation qui requiert les compétences médicales et sanitaires expérimentées professionnelles et en retraite créer comme la France une réserve sanitaire mais pas du n’importe quoi comités des quartiers et de villages.
    Votre premier ministre dérape certainement entre la théorie du prof en sciences politiques et ke terrain il t à un abîme..
    Désuète politique et panique provoqueront l’apocalypse on perd trop de temps et trop de mauvaises décisions.. .
    Copiez au moins sur la France la Chine l’Italie avec ses 10000 morts ou la Russie monsieur le président Tebboune.

  2. Avatar

    Medag

    29 mars 2020 at 20:01

    Il est temod6 de passer aux choses réelles s’assumer et faire assumer à chacun ses responsabilités.
    Le pays est vaste et les réactions en temps réelles sont décalés.
    Un état d’urgence nationale sanitaire doit être décréter rapidement.
    Ceux qui vous ont conseillères mesures partielles dont doit incompétents soit inexpérimentés quelque soit leurs profils ils vous font foncer droit au mur.
    Juste une semaine et personne ne reconnaîtra les paysages dans le pays cela suffit à l’amateurisme des actuels indu occupants de la santé publique…vous le constaterez à vos dépends bientôt monsieur le président Tebboune.
    L’armée avec ses moyens devra déjà commencer à se déployer logidtiquement médicalement et securitairement.
    Mettre tous les moyens disponibles sur le terrain.
    19 à 07 heures du matin inutile tout le monde dort.
    En h/24 malgre6 les désagréments oui.
    Surveiller un confinement total et sur l’ensemble du territoire est l’unique solution.
    Stopper les tergiversations des théoriciens cette guerre sera plus difficile contre l’invisible et mortel virus.
    Un état d’urgence national comme tous nos voisins est impérieux.
    Cela relève du conseil de sécurité et de vis prérogatives présidentielles.
    Ramenée du sang neuf dans vos entourages de véritables pros que vous ne connaissez pas mais présents au pays sans ambtitions malsaines des apprentis sorciers actuels aux commandes.
    A qui perd gagne non…

    • Avatar

      Medag

      29 mars 2020 at 20:03

      Excusez les erreurs du clavier comme lire il est temps au lieu de temod6 désoler

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Ressortissants français bloqués en Algérie : des vols de rapatriement à partir de mercredi

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Des vols quotidiens seront mis en place sur Alger à partir du 27 mai afin de rapatrier les ressortissants français bloqués en Algérie depuis la mis-mars en raison de la suspension des liaisons aériennes et maritimes en vue d’endiguer la propagation du coronavirus.

“Nous allons mettre en oeuvre trois vols quotidiens sur Alger à partir du 27 mai (..) ce qui va permettre le triplement des capacités aériennes”, a déclaré ce mardi le ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, sur la radio France Inter.

De son coté, le consulat général de France à Alger a annoncé ce mardi que “ASL Airlines France organise un vol spécial de retour au départ d’Alger vers Paris CDG les 27, 28, 29, 30 et 31 mai 2020” et ce en “étroite collaboration avec les autorités françaises et algériennes”.

A cet effet, La compagnie ASL Airlines invite les passagers à réserver leur billet au tarif unique de 390€ TTC en se rendant sur son site internet.

Continue Reading

Monde

Coronavirus : L’OMS suspend “temporairement” les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué ce lundi 25 mai avoir suspendu « temporairement » les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine qu’elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par “mesure de précaution”.

Cette décision prise samedi fait suite à la publication d’une étude la veille dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19, a indiqué le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse virtuelle.

L’OMS a lancé il y a plus de deux mois des essais cliniques portant notamment sur l’hydroxychloroquine, baptisés “Solidarité”, dans le but de trouver un traitement efficace contre le Covid-19. Actuellement, “plus de 400 hôpitaux dans 35 pays recrutent activement des patients et près de 3.500 patients ont été recrutés dans 17 pays”, a expliqué le patron de l’OMS.

Selon la vaste étude parue dans The Lancet, ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine ne se montrent efficaces contre le Covid-19 chez les malades hospitalisés, et ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque.

L’étude a analysé des données d’environ 96.000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15.000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81.000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.

Suspension “temporaire”

Les essais menées par l’OMS et ses partenaires concernant l’hydroxychloroquine seront suspendus le temps que “les données” recueillies par les essais Solidarité “soient examinées”, a indiqué M. Tedros. “Il s’agit d’une mesure temporaire”, a précisé la Dr. Soumya Swaminathan, en charge du département Scientifique à l’OMS.

L’hydroxychloroquine est un dérivé de la chloroquine, un traitement initialement utilisé contre le paludisme. Connue en France sous le nom de Plaquénil, l’hydroxychloroquine est prescrit contre le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde.

Depuis que le professeur Didier Raoult a rendu publiques, en France, plusieurs études, qui selon lui montrent une efficacité de l’hydroxychloroquine associée à un antibiotique, l’azithromycine, a suscité plusieurs débat sur son efficacité.

Si plusieurs pays ont adopté ce protocole de traitement et ont été “satisfaits” par ses résultats, d’autres ont préféré rester plus prudents quant à son usage.

Au milieu de ce débat, l’OMS avait mis en garde contre les “faux espoirs” que ce traitement pourraient susciter.

“Des études réduites et non randomisées, réalisées à partir d’observations, ne nous apporteront pas les réponses dont nous avons besoin”, avait averti le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

Des résultats “encourageants” en Algérie

De son coté, l’Algérie a adopté ce protocole thérapeutique contre le coronavirus en mars dernier, alors que le pays comptait près de 300 cas confirmés au coronavirus et une vingtaine de décès.

“Elle a donné des résultats prometteurs contre le coronavirus covid 19 en augmentant les capacités immunitaires de l’individu. Elle est produite localement et en quantité suffisante pour traiter les patients selon le protocole établi par les experts”, avait indiqué un communiqué du ministère de la Communication le 24 mars dernier après avoir annoncé l’adoption de ce protocole de traitement par l’Algérie.

Lors de plusieurs sorties médiatiques, le premier responsable du secteur sanitaire en Algérie, Abderrahmane Benbouzid, avait affirmé que les indicateurs d’utilisation du protocole thérapeutique à base de Chloroquine contre le COVID-19 “sont encourageants et très satisfaisants.

“Je pense que le nombre des décès a baissé grâce à ce traitement”, avait-t-il déclaré le 06 mai sur les ondes de la radio algérienne, rappelant que l’Algérie était parmi les premiers pays à l’appliquer sur près de 8000 cas atteints de COVID-19.

Avec AFP

Continue Reading

Société

Coronavirus: 195 nouveaux cas, 170 guérisons et 10 décès en Algérie durant les dernières 24h

Avatar

Published

on

By

© DR | Covid19, nouveau bilan

Cent-quatre-vingt-quinze (195) nouveaux cas au coronavirus, 170 guérisons et 10 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué samedi à Alger le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Djamel Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR