Suivez-nous

Politique

Covid-19 : Boukadoum dit suivre de près la situation des Algériens bloqués à l’étranger

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | ministre des Affaires Etrangères

Le ministère des Affaires étrangères a affirmé, jeudi, dans un communiqué que ses services centraux “suivent de près”, et “24 heures sur 24”, la situation des Algériens bloqués dans certains pays suites à la suspension des liaisons internationales comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus.

“Le ministère des Affaires étrangères annonce que ses services centraux suivent de près , et 24 heures sur 24, la situation des Algériens bloqués dans certains pays, en coordination permanente avec nos représentations diplomatiques et consulaires et les autorités des pays concernés, et avec la même démarche adoptés pour le rapatriement des citoyens algériens vers le territoire national suite à l’apparition du coronavirus, et ce en application des instructions du président de la République”, affirme le communiqué du ministère.

S’agissant de la situation des Algériens bloqués en Turquie, le ministère des Affaires étrangères a assuré que “toutes les mesures ont été prises en coordination et en coopération avec les autorités turques pour leur prise en charge, en attendant de confirmer l’identité de nombre de personnes parmi les citoyens bloqués”, en ajoutant que ceux-ci seront rapatriés en Algérie, une fois la période de quarantaine achevée et leurs identités vérifiées.

Le ministère a en outre précisé que le nombre des personnes bloquées augmente quotidiennement, ce qui suscite des doutes et des interrogations, d’autant que beaucoup d’entre eux ne sont pas en possession de billets d’avion ni encore moins de documents de voyages officiels.

A ce titre, le ministère rappelle “le rapatriement de tous les citoyens bloqué à l’étranger, dont le nombre a atteint, jusqu’au 21 mars courant, 1811 personnes, à travers six vols consacrés dans ce sens”.

Rappelons que un millier d’algériens bloqués au niveau de l’aéroport international d’Istanbul pendant plus d’une semaine ont été pris en charge, hier jeudi, par les autorités turques. Ils on été conduits vers les cités universitaires de Karabük à Ankara où ils seront hébergés jusqu’à ce qu’ils puissent retourner en Algérie.

Avec APS.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR