Société

Covid-19: 225 cas de variants détectés en Algérie durant le mois de juin

Published

on

L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a indiqué, lundi 21 juin, la détection de 225 cas de variants du covid-19 au cours du mois de juin et 749 cas au total depuis l’apparition du tout premier variant en Algérie en février dernier.

« Dans la continuité des activités de séquençage relatives à la surveillance des variants du virus SARS-CoV-2, menées par l’Institut Pasteur d’Algérie sur les prélèvements reçus des différentes wilayas du pays, nous faisons état du total des cas des différents variants détectés à ce jour qui est de 749 cas. Notons que 225 cas de variants ont été détectés au cours du mois de juin », a indiqué le communiqué de l’IPA.

Sur les 225 cas de variants détectés durant le mois de juin en Algérie, 222 concernent le variant Alpha initialement détecté au Royaume-Uni et précédemment baptisé le variant britannique avant que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décide d’attribuer des noms de lettres grecques aux variants.

C’est Alger qui a enregistré le nombre de cas le plus élevé avec 71 contaminations confirmées. La capitale est suivie par Oran (39 cas), Ouargla (22 cas), Blida (21 cas), Bouira (09), Constantine (08), Bejaia (07), Relizane (06), Ouled Djellal (05), Bordj Bou Arreridj (5), Ouled Djellal (5), Annaba (04), Ain Temouchent (4), Naâma (3), Médéa (3), Mila (2), Mascara (2), Oum El Bouaghi (2), Tissemsilt (2) et Laghouat (1).

Les trois autres cas concernent le variant Delta qui est initialement apparu en Inde. Les trois cas ont été enregistrés à la wilaya d’Alger, précise l’IPA. Ainsi, l’Algérie comptabilise 498 cas du variant Alpha, 38 du variant Delta.

Alpha, Beta, Gamma, Delta

Pour rappel, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé le début du mois en cours, d’attribuer des noms de lettres grecques aux variants. Le changement d’appellation a été décidé afin d’éviter que le grand public et les médias utilisent des appellations “stigmatisantes et discriminatoires” en référence au lieu où les premiers cas de variant ont été détectés, avait argué l’organisation onusienne.

Ainsi, le variant B.1.1.7, d’abord identifié au Royaume-Uni, a été baptisé Alpha; le B.1.351, identifié pour la première fois en Afrique du Sud, devient Beta; et le variant P.1, détecté au Brésil, Gamma.

Ainsi, l’Algérie comptabilise 498 cas du variant Alpha, 38 du variant Delta.

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Quitter la version mobile