Suivez-nous

Politique

Cour de Mostaganem: le parquet requiert la confirmation des peines à l’encontre de Dalila Touat

Feriel Bouaziz

Publié

le

Lors du procès en appel de l’activiste, Dalila Touat qui a eu lieu ce mercredi 3 mars, le parquet près la Cour de Mostaganem a requis la confirmation des peines prononcées en première instance à savoir 18 mois de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA dans le premier dossier, ainsi que 2 ans ans de prison ferme sans mandat de dépôt et 300.000 DA d’amende dans le second dossier, a-t-on appris auprès de son avocat, Me. Farid Khemisti.

Poursuivie dans deux dossiers, Dalila Touat a été condamné le 18 janvier dernier lors de la première instance à 18 mois de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 Da. Elle est accusée d’“outrage à fonctionnaires et institutions de l’État”, “diffamation” et “publications portant atteinte à l’ordre public“.

Dans la seconde affaire, celle-ci a été condamnée le 30 novembre 2020 à deux ans de prison ferme sans mandat de dépôt suivie d’une amende de 300.000 Da. Elle est accusée d’avoir incité des citoyens à boycotter le référendum populaire du 1er novembre et d’”outrage à fonctionnaires dans l’exercice de ses fonctions”.

Selon la même source, le verdict sera rendu en délibéré pour les deux affaires le 17 mars du mois en cours.

Pour rappel, l’enseignante au lycée et porte parole des chômeurs de Mostaganem, Dalila Touat a quitté la prison provisoirement le 19 février dernier où elle purgeait une peine de 18 mois de prison.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR