Connect with us

Accueil

Cour d’Alger: peines réduites pour Mohamed Tadjadit et ses coaccusés

Published

on

Le verdict est tombé dans l’affaire du militant du Hirak, Mohamed Tadjdit et ses quatre coaccusés. La chambre pénale de la Cour d’Alger les a condamnés ce mercredi 27 juillet, à 16 mois de prison ferme, affirme l’avocate Me Sadat Fetta.

Le 20 juillet dernier, à l’issue du procès en appel dans cette affaire dite de l’enfant mineur Saïd Chetouane, le procureur de la République a requis l’aggravation des peines. Mohamed Tadjadit et Soheib Debaghi étaient déjà condamnés à deux ans de prison ferme, tandis que Malik Riahi, Noureddine Khimoud (Nadjib Milano) et Tarik Debaghi, purgeaient une peine de 18 mois.

Avec la réduction de leurs peines aujourd’hui, ils seront «libérables», précise l’avocate, le 8 août prochain pour Tadjadit, Khimoude, Soheib et Tarik Debaghi, et le 24 août pour Malik Riahi.

Les cinq militants ont été placés sous mandat de dépôt le 8 avril 2021, et poursuivis pour «diffusion de fausses informations de nature à troubler l’ordre public», «atteinte à la vie privée d’un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale» et «incitation à la débauche, et détention de stupéfiants (drogue) pour consommation».

Leur arrestation faisait suite à l’affaire de l’enfant Saïd Chetouane, interpellé quelques jours avant à Alger lors d’une tentative de marche dispersée.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR