Connect with us

Politique

Cour d’Alger: Ouverture du procès en appel d’Ali Haddad

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le président du FCE, Ali Haddad a démenti, dans un communiqué publié ce dimanche 27 janvier, l’exclusion de Laid Benamor de la direction du FCE.

Le procès en appel de l’hommes d’affaires Ali Haddad, condamné en première instance à 18 ans de prison ferme et 8 millions de DA d’amende, s’est ouvert ce dimanche à la Cour d’Alger après plusieurs reports.

Selon l’agence de presse APS, le principal prévenu, Ali Haddad, sera jugé en appel par viso-conférence à partir de la prison de Tazoult à Batna où il a été transféré en août dernier.

L’ancien chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, qui a été condamné à 12 ans de prison ferme en première instance, sera également rejugé par viso-conférence à partir de la prison d’Abadla dans la wilaya de Béchar.

Cependant, l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a été condamné dans le cadre de la même affaire à 12 ans de prison ferme, sera présent à la Cour d’Alger lors du procès, selon la même source.

Rappelons, que d’autres anciens hauts-responsables sont aussi poursuivis dans cette affaire dont l’ancien ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, qui été condamné, en contumace, à 20 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende.

Les mis en cause sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation en lien avec la corruption, dont “obtention, en violation de la législation, de privilèges, d’avantages et de marchés publics”, “dilapidation de deniers publics”, et “conflits d’intérêts”.

Continue Reading
Comments