Suivez-nous

Politique

Cour d’Alger: le dossier de Mohamed Tadjadit et ses co-inculpés examiné le 25 avril

Publié

le

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger statuera le 25 avril prochain sur la libération ou le maintien en détention des détenus Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Tarek Debaghi, Soheib Debaghi, et Noureddine Khimoud, selon le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

Cette audience interviendra après l’appel introduit par le collectif de défense contre la décision du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed de placer les cinq détenus sous mandat de dépôt.

En effet, impliqués dans l’affaire du mineur Said Chetouane, Mohamed Tadjadit et ses co-inculpés ont été placés en détention provisoire le 8 avril dernier pour “direction et organisation d’une association de malfaiteurs”, “diffusion de fausses informations”, “attroupement visant à porter atteinte à la sécurité nationale”, “possession de drogue”, “diffusion d’images visant à porter atteinte à la vie d’un enfant” et “incitation d’un mineur à la débauche”, entre autres accusations.

Pour rappel, les cinq activistes ont été arrêtés le 5 avril dernier après avoir diffusé le samedi 3 avril une vidéo du jeune manifestant Said Chetouane à sa sortie du commissariat. Ce dernier a accusé, par le biais de la vidéo filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, les éléments de la sûreté nationale de l’avoir attouché sexuellement.

Les déclarations de Said Chetouane ont ébranlé l’opinion publique et poussé la direction de la sûreté d’Alger à ouvrir une enquête. Les résultats ont été communiqués par la suite par le procureur général près la Cour d’Alger et celui-ci a nié les allégations du jeune mineur. Le procureur général a également accusé les cinq mis en cause d’avoir “exploité” le jeune Chetouane, pour “des fins politiques”.

De leurs coté, les avocats ont dénoncé une amplification du dossier par le procureur général et une “violation du principe de la présomption d’innocence” .




Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR