Suivez-nous

Politique

Cour d’Alger: La peine d’Abdelghani Hamel réduite à 12 ans de prison

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | Abdelghani Hamel condamné à quinze ans de prison ferme

La Cour d’Alger a réduit, mercredi, la peine de 15 ans prison ferme prononcée en début du mois d’avril contre Abdelghani Hamel à 12 ans de prison ferme tout en maintenant l’amende de 8 millions de DA, informe l’agence APS.

Poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation, dont “blanchiment d’argent”, “enrichissement illicite”, “trafic d’influence” et “obtention de fonciers par des moyens illégaux”, l’instance judiciaire a également revu à la baisse les condamnations prononcées à l’encontre des enfants de l’ancien DGSN.

En effet, son fils Amiar est condamné à 8 ans de prison ferme au lieu de 10 ans, Chafik à 6 ans de prison ferme au lieu de 8 ans et Mourad à 5 ans de prison ferme au lieu de 7 ans. Sa fille Chahinaz est condamnée, quant à elle, à 2 ans de prison, dont une année avec sursis à la place de 3 ans de prison ferme, selon la même source.

Cependant, les amendes prononcées à leur encontre ont été maintenues. Pour rappel, Amiar Hamel a été condamné à une amende de 6 millions de DA, Chafik et Mourad et Chahinez on, eux, été condamnés à une amende de 5 millions de DA .

Pour sa part, l’épouse d’Abdelghani Hamel, Annani Salima, avait, quant à elle, écopé de 2 ans de prison ferme et d’une amende d’un million de DA. Sa peine est restée la même.

Rappelons, aussi, que le tribunal avait condamné, dans le cadre de la même affaire, les deux anciens ministres, Abdelmalek Boudiaf et Abdelghani Zaalane, en leur qualité d’anciens walis d’Oran, à trois ans d’emprisonnement ferme et à une amende d’un million de DA.

De même qu’il avait condamné l’ancien wali de Tlemcen, Bensebane Zoubir, à 3 ans d’emprisonnement, l’ancien wali de Tipaza, Moussa Ghellai, à 5 ans de prison ferme et une amende d’un million de DA et l’ancien directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Hussein Dey, Mohamed Rhaimia, à 3 ans de prison ferme et une amende de 500.000 dinars.

Le tribunal avait, également, infligé une amende de 32 millions de DA aux entreprises appartenant à la famille Hamel, avec la confiscation de tous les biens et biens mobiliers saisis.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR