Suivez-nous

Politique

Cour d’Alger: des peines entre 10 ans et 18 ans de prison ferme requises contre les frères Kouninef

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Le Parquet près la Cour d’Alger a requis jeudi des peines allant de 10 ans à 18 ans de prison ferme contre les frères Kouninef. Si le juge se conformera à la demande du parquet, les accusés devront également s’acquitter de 8 millions de DA.

Poursuivi pour “trafic d’influence”, “blanchiment d’argent”, “obtention d’indus avantages”, “détournement de fonciers et de concessions”, et “non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics”, le procès en appel des frères Kouninef et plusieurs autres accusés s’est ouvert mercredi à la Cour d’Alger après plusieurs reports.

Le parquet a requis une peine de 18 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de DA à l’encontre de Réda Kouninef. 15 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 8 millions de DA contre Karim-Abdelkader et Tarek-Noah Kouninef. Tandis qu’une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de DA a été requise contre Keddour Ben Tahar, le gérant du groupe KouGC, dont les frères Kouninef sont les propriétaires.

Jugés en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed, les mis en cause ont écopé en septembre dernier de peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme. Réda Kouninef a été condamné à 16 ans de prison ferme. Karim-Abdelkader a été condamné à 12 ans et Tarek-Nouh à 15 ans tandis que leur soeur Souad-Nour Kouninef, jugée en contumace, a écopé de 20 ans de prison ferme avec émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre. Keddour Ben Tahar, a lui été condamné à 8 ans de prison ferme. Les cinq inculpés devront également s’acquitter d’une amende de 8 millions de DA.

Pour rappel, les frères Kouninef ont été placés sous mandat de dépôt le 24 avril 2019.

 

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR