Connect with us

Santé

Coronavirus : Une équipe médicale chinoise demain à Alger

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Une équipe médicale chinoise composée de 21 personnes atterrira demain à Alger pour aider l’Algérie dans sa lutte contre le coronavirus, a-t-on appris d’une source sûre.

Pays d’origine du coronavirus, la Chine a décidé d’apporter son soutien et expérience à l’Algérie dans sa lutte contre la pandémie. Une équipe médicale composée de 13 médecins et 08 professionnels de la santé, tous expérimentés dans la lutte contre le covid-19, a été mobilisée en Algérie.

L’équipe n’arrivera pas seule, puisque le premier lots de dons promis par la Chine à l’Algérie sera acheminé par le même avion qui transportera les 13 médecins et 08 professionnels de la santé .

Rappelons que l’ambassadeur chinois en Algérie, Li Lianhe, a déclaré, mardi dernier, que des aides médicales expédiées par la Chine sont en cours d’acheminement à l’Algérie. «Le gouvernement chinois et plusieurs Etat de la chine, ainsi que des hommes d’affaires chinois qui travaillent en Algérie ont préparé des aides pour l’Algérie” a annoncé Li Lianhe dans une déclaration à la télévision nationale.

Santé

Coronavirus: les restrictions reprennent de la vigueur dans le monde

Avatar

Published

on

© DR | Coronavirus, Situation sanitaire dans le monde

Contrôles de voyageurs en Europe, restrictions pour les étudiants étrangers aux Etats-Unis, ports de masques obligatoires: les mesures sanitaires contre l’épidémie de coronavirus reprennent de la vigueur alors que l’OMS s’inquiète pour l’Europe et que les cas se multiplient sur le continent américain.


Aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé avec 145.000 décès liés au Covid-19, plus de 70.000 nouveaux cas ont encore été dénombrés vendredi, ainsi que 1.150 morts, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Le nombre total d’infections diagnostiquées sur le sol américain depuis le début de la pandémie est de 4,1 millions.

Le gouvernement Donald Trump, qui, dans le contexte de la pandémie, a déjà suspendu la délivrance de visas, a ciblé vendredi les étudiants étrangers. Ceux-ci ne pourront plus entrer aux Etats-Unis si leurs cours sont en ligne, ce qui risque d’être le cas dans de multiples universités à cause du coronavirus. Le pays compte près d’un million d’étudiants étrangers.

Dans le même temps, sous la pression de la Maison Blanche qui veut réactiver l’économie, les autorités sanitaires ont mis à jour de nouvelles règles pour favoriser un retour en classe des élèves américains à la rentrée.

Dans ce pays, l’imposition du port de masques gagne aussi du terrain: le géant des fast-food McDonalds va obliger tous ses clients à en porter à partir du 1er août.

l’OMS inquiète

En Europe, l’épidémie a tué 207.118 personnes pour plus de 3 millions de cas, selon un comptage de l’AFP.

“La récente résurgence de cas de Covid-19 dans certains pays après l’assouplissement des mesures de distanciation est certainement une cause d’inquiétude”, a déclaré à l’AFP une porte-parole de la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’organisation a appelé les pays européens à rester réactifs et à lever les restrictions “avec attention” voire
à les réintroduire si besoin.


Plusieurs pays de la région ont renforcé les contrôles des voyageurs. L’Allemagne propose des tests gratuits aux voyageurs de retour dans le pays.
Et la France, où la circulation virale est en “nette augmentation” selon les autorités sanitaires, a rendu obligatoires les tests pour les voyageurs arrivant de 16 pays, dont les Etats-Unis et l’Algérie.

Le Premier ministre Jean Castex a recommandé aux Français d'”éviter” de se rendre en Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne, où le gouvernement a ordonné vendredi la fermeture des discothèques et bars de nuit face à l’augmentation des infections.

La Norvège a, elle, de nouveau imposé des restrictions sur les voyages avec l’Espagne, où l’épidémie repart à la hausse. La Belgique a battu vendredi un triste record: une fillette de trois ans est morte des suites du Covid-19 il y a quelques jours, ont annoncé les autorités sanitaires, faisant d’elle la plus jeune victime du virus dans ce pays qui connaît une hausse des contaminations, avec 64.847 cas.

En Angleterre, l’obligation de porter le masque dans les magasins et les supermarchés est entrée en vigueur alors que piscines et salles de sport sont appelées à réouvrir samedi.

En Amérique latine et aux Caraïbes, le seuil des quatre millions de cas a également été franchi. Le Brésil à lui seul compte désormais plus de 2,2 millions de cas.

Annulations en série

Sao Paulo a décidé de reporter sine die son carnaval, et Rio de Janeiro réfléchit à cette option.
La situation est particulièrement dramatique au Pérou, où le système sanitaire de la deuxième ville du pays, Arequipa, est totalement saturé. Des personnes infectées dorment dans des tentes devant les hôpitaux ou dans leurs voitures, dans l’espoir d’obtenir une place.

“Le monde est infesté”, se lamente Raquel Barrera, une Salvadorienne de 28 ans dont les deux parents sont morts du Covid-19, comme trois de ses frères, en moins de deux mois.
Au Nicaragua, les masques seront aussi pour les reines de beauté alors que la compétition pour la couronne de Miss Nicaragua 2020 est maintenue mais à huis clos.

Le Panama a quant à lui annoncé qu’il renonçait à organiser la Coupe du monde féminine de football des moins de 20 ans, qui devait avoir lieu début 2021, ainsi que les Jeux sportifs d’Amérique centrale et des Caraïbes de 2022.

Selon la Croix-Rouge, le bilan économique dévastateur de la pandémie risque par ailleurs de déclencher de nouvelles vagues de migrations une fois les frontières rouvertes. Ailleurs dans le monde, les chiffres continuent aussi à progresser.

En Inde, 740 nouveaux décès attribués au Covid-19 ont été recensés en 24 heures, selon un bilan officiel vendredi. Avec 30.000 décès, le pays devient le sixième comptant le plus de morts, derrière les Etats-Unis, le Brésil, la Grande-Bretagne, le Mexique et l’Italie.

Plusieurs pays ont eux choisi d’imposer à nouveau des mesures de confinement partiel. Les quelque 10 millions d’habitants de Tokyo ont ainsi été invités à rester chez eux depuis jeudi, premier jour d’un long week-end férié.


A Anvers, en Belgique, les réunions de plus de 10 personnes sont interdites à partir de samedi.
Dans un rare signe d’optimisme, les Arènes de Vérone en Italie vont accueillir leur premier concert samedi depuis le confinement et au Royaume-Uni, le Brighton Open air Theatre va réouvrir au public.

Continue Reading

Santé

Au moins trois projets sont sur le point d’aboutir : les vaccins de l’espoir !

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Covid-19, les chercheurs ont abouti à la mise en point d'un vaccin


La recherche mondiale d’un vaccin contre le nouveau coronavirus débouche sur des succès. La persévérance des scientifiques de plusieurs pays s’avère payante. Au moins trois projets sur près de 160 lancés depuis l’apparition de cette pandémie sont sur le point d’aboutir.


L’espoir renaît. Ils sont l’œuvre de chercheurs britannique, chinois et russe. Au moment où plusieurs pays, dont l’Algérie, craignent une deuxième vague de contamination avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver prochains, des scientifiques annoncent l’arrivée, enfin, d’un traitement qui permettra à l’humanité de retrouver une vie normale.

Selon des chercheurs anglais et chinois les premiers vaccins développés produisent une réponse immunitaire « encourageante » contre la Covid-19. Ces derniers pensent même pouvoir entamer incessamment la production après les essais cliniques concluants.

Sur des dizaines de candidats-vaccins, deux sont jugés concluants pour l’instant. Menée à Wuhan, ville chinoise où est apparu le nouveau virus à la fin de l’année 2019, une étude des chercheurs de plusieurs organismes du pays donne de bons résultats.

Selon eux, le vaccin testé a entraîné cette double réponse immunitaire contre le coronavirus chez la plupart des participants à l’essai clinique qui sont au nombre de 500 personnes. Des scientifiques britanniques de l’université d’Oxford annoncent, eux, que leurs vaccins a généré la production de deux types de réponses immunitaires, dans un essai clinique sur plus de 1.000 patients.

Pour les spécialistes, ce qui est encourageant est le fait qu’aucun des deux essais n’a enregistré d’effet indésirable grave. Les maux de tête, la fièvre, la fatigue et une douleur au point d’injection du vaccin ont été les effets secondaires les plus observés. Vingt-huit jours après l’injection du candidat-vaccin, plus de 90 % des participants à l’essai britannique présentaient des anticorps neutralisants dans le sang, environ 85 % dans l’essai chinois.

Les Russes s’apprêtent à lancer la production

Cependant, ces essais cliniques sont encore dans une phase préliminaire, et leur efficacité devra être établie dans un essai de phase 3, sur un nombre de participants plus important, avant d’envisager leur commercialisation à grande échelle.
Dans cette course au vaccin, la Russie semble avoir pris une avance. Selon des responsables du pays, le début de la production commerciale de son vaccin contre le virus mortel pourrait commencer dès le mois d’août prochain.

Selon le directeur général du Fonds d’investissement direct russe, Kirill Dmitriev, « la deuxième phase d’un essai clinique en trois étapes d’un vaccin contre le coronavirus devrait être achevée au début du mois prochain ».

« Cette deuxième étape qui évalue l’efficacité du traitement se terminera probablement le 3 août. La première étape ; qui a permis de tester l’innocuité du vaccin, a été un succès », assure-t-il.

Ce dernier annonce aussi le lancement de la troisième étape des tests de ce vaccin en Russie et dans d’autres pays, dont les émirats Arabe Unis, la Turquie et le Continent africain. Juste après l’accord des autorités sanitaires russe et celles des autres pays, précise-t-il.

Continue Reading

Monde

Covid-19 : 8 vaccins en essai clinique, selon l’OMS

Avatar

Published

on

By

© DR |

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, huit vaccins contre le coronavirus sont en essai clinique et 110 autres à différents stades de développement, alors que les gouvernements du monde entier se démènent pour contenir le virus.

Des sociétés pharmaceutiques et des instituts de santé dans des pays comme les Etats-Unis, la Chine et l’Allemagne ont dirigé le développement du traitement des patients atteints de COVID-19.

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi un projet national visant à accélérer le développement d’un vaccin contre le coronavirus, affirmant qu’il espérait des résultats d’ici la “fin de l’année” ou “peut-être avant”.

Au Japon, il est peu probable qu’un vaccin contre le virus, qui a tué environ 300.000 personnes dans le monde, soit disponible avant la fin de l’année, selon des experts médicaux.

La société de biotechnologie américaine Moderna Inc. a entrepris des essais cliniques depuis mars en collaboration avec l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses.

Les deux entités travaillent sur un vaccin qui contient de l’ARN, un matériel génétique synthétisé pour amener les cellules à produire des protéines similaires au coronavirus qui pourraient déclencher la réponse immunitaire de l’organisme pour produire des anticorps efficaces.

En Chine, quatre groupes figurent sur la liste de l’OMS, dont CanSino Biological Inc., qui tente de modifier génétiquement d’autres virus pour produire des protéines de coronavirus, ce qui pourrait déclencher une réponse immunitaire.

Le partenariat entre la société pharmaceutique américaine Pfizer Inc. et BioNTech SE, une société allemande d’immunothérapie, est également en cours.

Au Japon, six vaccins candidats sont toujours en évaluation préclinique, l’Université d’Osaka, l’Université de Tokyo et l’Institut national des maladies infectieuses y travaillant entre autres.

Le développement d’un vaccin efficace nécessite plusieurs étapes. Des premières études précliniques sont menées,impliquant généralement des expériences en laboratoire et sur des animaux, pour déterminer la force, la sécurité et l’efficacité du vaccin, suivies de plusieurs essais cliniques sur l’homme, et enfin le vaccin doit obtenir l’approbation du gouvernement pour être distribué au public.


Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR