Suivez-nous

Monde

Coronavirus : près de 1700 morts en chine, un décès en France

Avatar

Publié

le

© DR |L’OMS décrète l’urgence internationale face au nouveau coronavirus

Le nouveau coronavirus (Covid-19) a déjà causé la mort de près de 1.700 personnes en Chine continentale, alors qu’un premier décès hors d’Asie a été signalé samedi en France.

La pneumonie virale Covid-19 a tué 1.665 personnes en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), selon le dernier bilan diffusé dimanche par les autorités chinoises – contre 1.523 morts annoncé samedi-. La plupart se trouvaient dans la province du Hubei (centre), foyer de l’épidémie apparue en décembre dans son chef-lieu Wuhan.

Seuls quatre décès ont été enregistrés ailleurs dans le monde: Un sur le territoire chinois semi-autonome de Hong Kong et les trois autres respectivement au Japon, aux Philippines et en France.

La ministre française de la Santé Agnès Buzyn a annoncé samedi le décès la veille d’un touriste chinois de 80 ans hospitalisé en France depuis fin janvier. Ce décès est le “premier hors d’Asie, le premier en Europe”, a-t-elle précisé.

La Chine a par ailleurs fait état dimanche de plus de 68.000 cas de contamination sur son territoire, principalement dans la province du Hubei.

Dans son bilan quotidien, la commission sanitaire nationale chinoise a fait état de 2009 nouveaux cas dans le pays – dont 1843 dans cette province -, ce qui représente une baisse pour la troisième journée consécutive.

L’épidémie de Covid-19 maintient le monde en alerte, avec près de 600 cas confirmés de contamination dans une trentaine de pays. L’Egypte a annoncé vendredi avoir enregistré le premier cas sur le continent africain.

Mais le principal foyer d’infection hors de Chine reste le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au Japon : 355 cas de contamination y ont été confirmés, dont 70 nouveaux cas annoncés dimanche.

Le paquebot comptait 3.711 passagers et membres d’équipage à son arrivée à Yokohama le 3 février. Depuis les personnes contaminées ont été évacuées et hospitalisées, tout comme certaines personnes nécessitant des soins médicaux pour d’autres raisons.

Un porte-parole du département d’Etat américain a annoncé que les ressortissants des Etats-Unis se trouvant à bord seraient évacués et subiraient une quarantaine de deux semaines à leur retour sur le sol américain. De même, l’Australie a envoyé samedi un expert médical au Japon dans le cadre d’un plan visant à évacuer ses 200 ressortissants bloqués sur ce paquebot .

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) juge qu’il est “beaucoup trop tôt” pour faire des prévisions. Une équipe internationale d’experts de l’OMS devait arriver à Pékin ce week-end pour une mission commune avec leurs homologues chinois.

Ils doivent réaliser des inspections sur le terrain, passer en revue les mesures de prévention, visiter des centres de recherche et formuler des recommandations pour contenir l’épidémie, a précisé un porte-parole du ministère chinois de la Santé.

“La Chine fait gagner du temps au monde. Nous ne savons pas combien de temps”, a de son côté déclaré le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un discours samedi à Munich où se déroule une conférence internationale sur la sécurité.

“Nous demandons à tous les gouvernements, toutes les compagnies et tous les médias de travailler avec nous pour faire retentir le niveau d’alarme requis sans attiser les flammes de l’hystérie”, a-t-il ajouté.

Tandis que le Hubei reste coupé du monde depuis trois semaines et que plusieurs villes de l’est du territoire chinois ont pris des mesures de confinement drastiques, Pékin a renforcé à son tour vendredi ses restrictions pour endiguer la propagation du virus.

La capitale oblige désormais toutes les personnes arrivant de l’extérieur à s’auto-imposer une quarantaine de quatorze jours à leur domicile ou leur hôtel, sous peine de sanctions, a rapporté le “Beijing Daily”, un quotidien officiel.

L’activité dans la ville reste largement paralysée et de nombreuses entreprises imposent le télétravail à leurs employés.

Ce règlement aux modalités d’application non détaillées intervient au moment où, à l’issue de vacances du Nouvel an lunaire prolongées, beaucoup de Chinois rentrés dans leur région d’origine pour les fêtes doivent désormais retourner chez eux.

Quelque 283 millions de trajets ont ainsi été accomplis dans le pays entre les 25 janvier et 14 février, selon le vice-ministre des Transports Liu Xiaoming.

Dans ce contexte, le président chinois Xi Jinping a reconnu vendredi que la lutte contre le virus constituait “un grand test pour le système et les capacités de gouvernance” de son pays. Le gouvernement doit renforcer “son contrôle des médias en ligne”, a-t-il par ailleurs insisté dans un discours publié samedi par la presse étatique, après que les internautes eurent formulé de multiples critiques à l’égard des autorités quant à la gestion de la crise.

Signe des mesures draconiennes prises en Chine, la banque centrale a annoncé samedi que les billets usagés étaient désormais désinfectés et placés en quarantaine jusqu’à quatorze jours, avant d’être remis en circulation.

Monde

Le Premier ministre britannique testé positif au coronavirus avec de “légers symptômes”

Avatar

Publié

le

© DR | Premier ministre britannique

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est placé en quarantaine et continuera de diriger le gouvernement, explique-t-il dans une vidéo postée sur son compte Twitter ce vendredi.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été testé positif au Covid-19 avec de « légers symptômes », a-t-on annoncé ce vendredi 27 mars. « Après avoir constaté des légers symptômes [jeudi], le Premier ministre a été testé au coronavirus » et « le résultat est positif », a indiqué un porte-parole de Downing Street dans un communiqué.

Sur Twitter, Boris Johnson explique qu’il s’est placé « à l’isolement » et qu’il « continuera à diriger le gouvernement », grâce à des vidéoconférences, pendant cette crise du coronavirus. « Ensemble, nous le battrons », a-t-il ajouté.

Sa compagne Carrie Symonds, enceinte, est déjà en isolement, suivant les consignes du gouvernement.

Cette annonce intervient après un diagnostic positif touchant le prince Charles, 71 ans, qui « reste en bonne santé » selon ses services.

Parmi les chefs d’Etat ou de gouvernement, seul le prince Albert II de Monaco a été testé positif pour l’instant, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre canadien Justin Trudeau se sont placés en isolement après avoir été en contact avec des personnes testées positives.


Lire la suite

Monde

Chloroquine : Remède contre le Coronavirus ou “faux espoirs” ?

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© DR | Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 février. L’IHU Méditerranée Infection teste l’effet de la chloroquine, un antipaludéen, contre le Covid-19
© DR | Marseille (Bouches-du-Rhône), le 26 février. L’IHU Méditerranée Infection teste l’effet de la chloroquine, un antipaludéen, contre le Covid-19

Depuis plusieurs semaines, Didier Raoult, infectiologue de renommé mondiale et professeur de microbiologie français, aussi directeur de l’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille (IHU) a annoncé qu’un traitement à l’hydroxychloroquine associée à un antibiotique est très efficace contre le Covid-19. Depuis ce temps-là, personne ne voulait le croire en France. Ni le gouvernement, qui a classé sa vidéo en “Fake News” et ni la communauté scientifique ne voulait le suivre. Il s’avère qu’il a longtemps été en conflit avec Yves Lévy, époux d’Agnès Buzyn, ancienne ministre de la santé qui a démissionné le 16 février dernier. est-il victime des «lobby pharmaceutique», comme at-t-il déclaré ? Le traitement à base de Chloroquine est-il vraiment efficace ?

Alors que le Coronavirus continue de ravager le monde avec près de 5000 morts, et un arrêt presque complet de l’économie mondiale, Le professeur dédier Raoul va-t-il enfin trouver une oreille attentive? «Il ne faut plus tarder mais agir» a-t-il déclaré hier 23 mars.

Si certains continuent à douter de l’efficacité de la chloroquine, traitement que d’habitude prennent même les voyageurs en partance vers certains pays africains contre le paludisme avec très peu des effets secondaires, devant l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée de Marseille (IHU), la file d’attente est très longue. Ici, pas comme dans les autres régions en France, les français qui viennent de plusieurs villes peuvent y être testés et bénéficier du traitement par hydroxychloroquine associée à un antibiotique.

Plusieurs patients “guéris” dont un médecin qui raconte son expérience. “Le résultat est incroyable. Jamais j’aurais penser être dans l’état dans lequel je suis aujourd’hui quand je vois l’état dont lequel j’étais hier” témoigne un médecin 24 heures uniquement après avoir pris le traitement.

En france, plusieurs maires ont décidé de suivre le protocole de la chloroquine mis au point par le professeur Raoul. C’est le cas du maire de la ville de Nice Christian Estrosi, lui même sous traitement après avoir été testé positif. « J’ai fait confiance à ce médicament, et je vais bien » a-t-il témoigné.

Après le bouclier médiatique et politique qui s’est opposé les premiers temps contre ce traitement en France, les choses commencent à changer après une terrible compagne menée sur les réseaux sociaux.

Une étude chinoise, publiée par la revue BioScience Trends et disponible en ligne, démontrerait l’efficacité de la chloroquine – un médicament utilisé contre paludisme -, dans le traitement du Coronavirus SARS-CoV-2 et sa maladie Covid-19. 

“Les Chinois, qui sont les plus pragmatiques, plutôt que de chercher un vaccin ou une nouvelle molécule, ont testé des molécules anciennes, connues, sans problème de toxicité, explique le professeur dans une courte vidéo. Ils ont trouvé que la chloroquine est active sur le nouveau coronavirus.” L’étude affirme effectivement que “500 milligrammes de chloroquine par jour pendant 10 jours” produiraient “une amélioration spectaculaire dans tous les cas positifs d’infection”, souligne Didier Raoult. “L’excellente nouvelle est qu’il s’agit probablement de l’infection respiratoire la plus facile à traiter”, se réjouit-il. 

Hier, 23 mars, le ministre de la Santé français Olivier Véran, a déclaré lors d’un point presse au sujet de l’épidémie de Covid-19, que “la chloroquine pourra être administrée aux malades souffrant de formes graves du coronavirus, et  sur décision collégiale des médecins et sous surveillance strictecitant une décision du Haut conseil de santé publique !

Coup de thâtre! C’est le même département qui a mis la vidéo du proffesseur pendant trois jours en catégorie “Fake News” qui se rattrape. Mais quelle est la raison, au-delàs du “chantage médiatique?”.

Marsactu, site d’informations marseillais, souligne «un conflit ancien avec le mari de la ministre [de la Santé Agnès Buzyn], par ailleurs PDG de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ’Inserm, Yves Lévy».

Le premier responsable de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) était obligé de céder son poste de PDG en raison de “possibles conflits d’intérêts” aurait «toujours voulu la peau des IHU, […] un enjeu de pouvoir», a rapporté en 2017 le canard enchainé.

Sue l’échelle mondiale, plusieurs états dont l’Algérie, les États Unis, la république Tchèque ainsi que la monarchie marocaine qui a annoncé la réquisition de tous les stocks de SANOFI, ont décidé de suivre le protocole mis en place par l’équipe de Didier Raoul.

Je pense que cela va changer la donne !” Lundi 19 mars, Donald Trump a annoncé que les États-Unis allaient “pouvoir rendre le médicament disponible immédiatement”. 

Hier, L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a condamné l’administration de médicaments aux patients infectés par le nouveau coronavirus avant que la communauté scientifique se soit accordée sur leur efficacité, mettant en garde contre les “faux espoirs” qu’ils pourraient susciter. 

Lire la suite

Monde

Tunisie : Un navire chargé d’alcool médical détourné vers l’Italie

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Un navire chargé d'alcool médical détourné vers l'Italie

Un navire chargé d’alcool médical destiné à la fabrication du gel hydro-alooclique a été piraté et redirigé vers l’Italie, a annoncé, ce 23 mars Mohamed Msellini, ministre du commerce tunisien, rapporte le média Business News.

« Vous savez l’Italie vit une énorme crise due au coronavirus. Il y a une pénurie des équipements médicaux. D’ailleurs, toute l’Union européenne vit une grande hystérie et les détournements sont devenus fréquents », précise la même source.

Après cet incident, il a été décidé que toutes les quantités d’alcool produites par la régie d’alcool sera exploité pour la fabrication des gel hydo-alcoolique, ajoute le ministre.

En ce temps du coronavirus, les pays les plus touché par cette épidémie souffre de la pénurie de médicaments et des équipements médicaux pour faire face à cette maladie.

Lire la suite

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR